Patinage

Les derniers coups de patin de Marianne St-Gelais

Publié | Mis à jour

À moins de sept jours des Championnats mondiaux de patinage de vitesse courte piste prévus à Montréal les 17 et 18 mars, les entraînements de l’équipe canadienne battaient leur plein, vendredi à l’aréna Maurice-Richard.

Chez les femmes, ce sera l’occasion pour les Québécois de voir en action pour la dernière fois Marianne St-Gelais. La triple médaillée olympique est sereine avec sa décision de disputer, à 28 ans, une dernière course devant les siens.

«Je me sens bien de terminer à la maison, ça fait une différence, a déclaré la championne du monde 2016 au 1500 mètres en entrevue avec TVA Sports. Si j’avais eu à repartir sur la route, ça aurait été plus difficile. D’être ici avec la famille, les amis, les fans... Quand on court à la maison, cette foule nous propulse et nous amène ailleurs.

«Quand on a su il y a plusieurs années que les Mondiaux allaient être ici (à Montréal), déjà je savais que ce serait ma dernière compétition.»

Qu'en est-il de Hamelin?

Autre patineur québécois très en vue depuis le début de sa carrière, Charles Hamelin sera également des épreuves en compagnie de compatriotes avec qui il a raflé le bronze au relais 5000 mètres lors des derniers Jeux olympiques d’hiver 2018 de Pyeongchang.

Hamelin, 33 ans, approche-t-il lui aussi la fin de sa carrière?

«Je ne suis pas prêt à dire que je vais accrocher mes patins après la saison. Je vais voir comment l’été va se dérouler, mais j’ai encore la flamme du patineur en-dedans de moi qui me dit de continuer.»

Cochambreur de Hamelin en Corée du Sud, Samuel Girard aura l’occasion d’ajouter à l’exploit de sa médaille d’or olympique au 1000 mètres.

«Ça va être la même philosophie, ce sont comme des mini-Jeux en trois jours, a dit Girard. Ce sont les mêmes patineurs.»

TVA Sports est le diffuseur officiel francophone de la compétition, présentée sur ses ondes les 17 et 18 mars prochains.