Crédit : Martin Chevalier / JdeM

Canadiens de Montréal

Canadiens: une meilleure défense l’an prochain?

Canadiens: une meilleure défense l’an prochain?

Félix Séguin, TVA Sports

Publié 06 mars 2018
Mis à jour 06 mars 2018

Depuis le début de la saison, le travail du groupe de défenseurs des Canadiens a été analysé en profondeur. Ce fut difficile. Je le sais, vous le savez. Passons à autre chose et pensons à l’an prochain.

Premièrement, Shea Weber sera de retour et l’équipe retrouvera ainsi son meilleur défenseur. Seulement avec Weber, la défensive du Tricolore s’en portera mieux. Le numéro 6 n’a pas d’égal chez les Canadiens.

Ce qui m’encourage, ce sont les jeunes défenseurs.

L’an prochain, Victor Mete aura une saison derrière la cravate. Cette année, j’ai aimé sa progression et il est logique de penser qu’il sera encore meilleur en 2018-2019. Assurément, son rôle sera plus grand. J’ai hâte de voir de quelle façon il réagira.

Noah Juulsen en est un autre qui retient mon attention. Je demeure prudent, car il n’a joué que six matchs depuis son rappel de la Ligue américaine. Toutefois, il faut reconnaître que son calme, sa vision du jeu et son comportement sur la glace ont de quoi plaire aux partisans ainsi qu’au personnel d’entraîneurs des Canadiens.

J’ai même l’impression que Juulsen rend son partenaire Karl Alzner meilleur. C’est vrai, vous ne trouvez pas? Je trouve qu’Alzner joue mieux et il connaît moins d’ennuis depuis qu’il a été jumelé à Juulsen. Certaines personnes au sein même des Canadiens pensent la même chose que moi.

L’autre jeune défenseur qui me plaît ces temps-ci, c’est Mike Reilly. L’échantillon demeure encore très petit, il n’a joué que trois matchs avec les Canadiens, mais je crois que Reilly est un beau projet.

Le Wild avait fondé de beaux espoirs en lui, mais Reilly n’a jamais pris son envol au Minnesota. Les défenseurs Ryan Suter, Jonas Brodin, Jared Spurgeon et Matt Dumba l’avaient tous devancé dans la hiérarchie du Wild.

À Montréal, Claude Julien donnera une chance à Reilly de gagner en confiance. Jusqu’ici, le défenseur américain a démontré qu’il pouvait jouer avec assurance. Il possède un bon tir frappé et il peut jouer en avantage numérique ainsi qu’en désavantage numérique.

Pour le moment, Reilly va se battre pour un poste dans la formation avec Jordie Benn et David Schlemko.

À mon humble avis, ce qui manque au groupe de défenseurs des Canadiens, c’est un défenseur numéro deux pour appuyer chez Shea Weber dans son travail.

Est-ce que Mete peut devenir ce défenseur dès l’an prochain ou est-ce que Marc Bergevin devra obtenir ce défenseur via une transaction ou via le marché des joueurs autonomes?

Bref, si on pouvait ajouter ce défenseur qui ferait en sorte que Jeff Petry deviendrait le troisième défenseur de l’équipe et que Karl Alzner évoluerait sur le troisième duo de défenseurs, les Canadiens seraient en bien meilleure position.

Bref, si les jeunes défenseurs des Canadiens pouvaient continuer de progresser, la défensive des Canadiens pourrait être meilleure la saison prochaine.

(Un texte de Félix Séguin)