Canadiens de Montréal

Michel Bergeron : «On n’a pas le droit!»

Publié | Mis à jour

Dave Morissette a posé jeudi la question que plusieurs partisans des Canadiens de Montréal et experts de hockey sont en droit de se poser.

Le directeur général Marc Bergevin «devait-il tout faire pour accorder un contrat au meilleur pointeur de la Ligue de hockey junior majeur du Québec, Alex Barré-Boulet?»

Il n’en fallait pas plus pour que l’ancien entraîneur-chef des Nordiques de Québec Michel Bergeron procède à une sortie virulente en direct à TVA Sports, à l’émission «Dave Morissette en direct».

«On a tellement d’exemples [de joueurs francophones] qui ont défilé sous nos yeux. Les Canadiens n’ont pas le droit de laisser passer un jeune Québécois de talent, le premier marqueur de la LHJMQ», a-t-il déploré.

«Ça fait longtemps qu’on milite en faveur de ça. Lorsque Marc Bergevin est arrivé en poste, il a dit ‘priorité aux jeunes’. Je ne sais pas si le jeune Barré-Boulet deviendra le joueur auquel on s’attend. Comme Jonathan Marchessault, sur qui les Canadiens ont fermé les yeux. Ou Yanni Gourde... on n’a pas le droit!»

Le CH se serait signalé trop tard?

Du côté du Lightning de Tampa Bay, qui a consenti un contrat d’entrée de trois ans au joueur de l’Armada de Blainville-Boisbriand en matinée, l’équipe se vante non seulement de repêcher des espoirs du circuit Courteau, mais aussi de bien les développer.

«C’est une grande force. On les envoie à Syracuse avec Benoit Groulx et on trouve une façon de développer ces joueurs-là pour qu’ils progressent dans la LNH, ce que les Canadiens ont eu beaucoup de difficulté à faire», a raconté Louis Jean.

Selon les informations obtenues par Louis Jean et Dave Morissette, le Tricolore se serait signalé trop tard pour manifester leur intérêt à l’endroit du patineur de 20 ans originaire de Montmagny, puisque ce dernier s’était déjà entendu avec Tampa.

«Il faut être honnête sur une chose. Est-ce qu’ils ont montré un intérêt? Oui. Est-ce qu’il était trop tard? Probablement. Est-ce qu’on était prêt à lui faire une offre de contrat? Oui.

«Est-ce qu’elle était aussi alléchante que celle du Lightning? Ce qu’on me dit, c’est non.»

Il n’en fallut pas plus pour que «Bergie» revienne à la charge et remette en question la stratégie de Bergevin dans ce dossier.

«Mais pourquoi attendre justement?»

Écoutez le segment dans la vidéo, ci-dessus.