Crédit : AFP

Olympiques

Olympiques: Marit Björgen établit un nouveau record

Agence France-Presse et Sportcom

Publié | Mis à jour

La Norvégienne Marit Björgen a établi un nouveau record aux Jeux olympiques d'hiver en remportant dimanche sa quinzième médaille olympique, l'or du 30 km en ski de fond aux JO de Pyeongchang.

Björgen, 37 ans, permet à la Norvège de terminer en tête du classement des médailles avec 14 titres et 39 breloques au total, juste devant l'Allemagne, qui compte autant de titres mais seulement 31 médailles au total.

Les 39 podiums de la Norvège représentent même le record de médailles pour un pays lors d'une même édition des JO d'hiver. Le meilleur total était détenu jusqu'ici par les États-Unis, avec 37 à Vancouver en 2010.

Björgen égale au passage ses compatriotes, le biathlète Ole Einar Björndalen et le fondeur Björn Daehlie, pour le record du nombre de titres avec huit médailles d'or.

Pour empocher sa 15e médaille, elle a fait la course en tête pendant la majeure partie des 30 km, terminant largement devant la Finlandaise Krista Parmakoski (+1 min 49.5) et la Suédoise Stina Nilsson (+1 min 58.9), et a passé la ligne d'arrivée en agitant un grand drapeau norvégien.

Arrivée en Corée du Sud avec déjà dix médailles récoltées depuis les Jeux de Salt Lake City en 2002, elle a rajouté à Pyeongchang un titre en relais, une médaille d'argent au skiathlon, deux médailles de bronze au 10 km libre et sur le sprint par équipes, et donc l'or au 30 km.

Elle était devenue l'athlète la plus médaillée des Jeux d'hiver mercredi après le bronze du sprint par équipes et porte donc à quinze le nouveau record.

Le palmarès olympique de Björgen se décompose désormais comme suit: huit médailles d'or, quatre médailles d'argent et trois de bronze.

Jeux d'hiver et d'été confondus, c'est toutefois le nageur américain Michael Phelps qui détient, de loin, le record absolu avec 28 médailles, dont 23 en or.

Les Canadiennes discrètes

Les Canadiennes se sont montrées plus discrètes. Meilleure représentante du pays, Emily Nishikawa, 30e, a fini à 12 min 14,1 s de la gagnante. Cendrine Browne a de son côté pris le 43e rang sur les 47 athlètes inscrites.

«Ç’a été la course la plus difficile de ma saison », a lancé d’une petite voix la fondeuse de Saint-Jérôme, complètement vidée de ses 1 h 41 min 23, 9 s d’efforts.

Toujours parmi les 30 premières à la mi-parcours, c’est lorsque le soleil a commencé à décliner que les choses se sont corsées. «Les deux premiers tours, je skiais avec ma coéquipière Emily Nishikawa, ça allait assez bien. J’ai manqué d’énergie dans les deux derniers. Les conditions ont changé à cause du soleil et les traces sont devenues plus dures. Ça prenait beaucoup plus d’énergie pour arriver à monter les côtes. J’avais de la misère à pousser mes skis», a-t-elle raconté.