Crédit : AFP

Olympiques

Olympiques: Olivier Jean 14e au départ groupé

Agence QMI et Sportcom

Publié | Mis à jour

Le Québécois Olivier Jean a terminé 14e lors de l’épreuve du départ groupé de patinage de vitesse longue piste des Jeux olympiques de Pyeongchang, samedi.

L’athlète originaire de Lachenaie a complété la compétition avec un chrono de 7 min 49,30 s. Plus tôt, Jean s’était qualifié pour la finale en terminant notamment troisième et deuxième lors des deuxième et troisième sprints de la première demi-finale.

«C’est certain que je suis déçu du résultat», a admis d’entrée de jeu le médaillé de bronze des Championnats du monde par distance individuelle qui avaient été disputés sur la même glace l’année dernière.

Parfois coincé dans le peloton de patineurs, l’athlète de 1,88 mètre a eu de la difficulté à bien se positionner en finale. «J’ai pris une très mauvaise décision en fin de course de suivre l’accélération du Sven Kramer (NDLR: le Néerlandais qui a fini 16e) à deux tours de l’arrivée. J’étais directement avec les bons athlètes pour suivre le sprint, mais j’ai gaspillé de l’énergie. Je n’ai pas pu exploiter mon plein potentiel dans les deux derniers tours. J’aurais pu être un peu plus patient», a-t-il admis.

C’est le favori local Lee Seung-hoon qui a raflé la médaille d’or, devançant le Belge Bart Swings et le Néerlandais Koen Verweij dans un dernier effort au fil d’arrivée.

Le Suisse Livio Wenger est demeuré aux avant-postes tout au long de l’épreuve, récoltant 11 points, dont cinq après avoir remporté le troisième sprint, pour clore cette course en quatrième position.

Morrison, 12e

La Canadienne Keri Morrison n’a jamais été dans le coup en finale de cette même épreuve, mais du côté féminin, terminant 12e.

Incapable de marquer des points, c’est son chrono de 8 min 41,38 s qui lui ont valu cette position. Morrison a pris part à la finale en vertu d’une troisième place lors du quatrième et ultime sprint pendant la première demi-finale.

Après quelques tours au cours desquels les concurrentes s’observaient en finale, l’Estonienne Saskia Alusalu a tenté une première poussée pour s’échapper du peloton. Cette dernière est demeurée en tête jusqu’au troisième sprint. En vertu des 15 points qu’elle a obtenus, elle a terminé au quatrième échelon.

La Japonaise Nana Takagi, la Sud-Coréenne Kim Bo-reum et la Néerlandaise Irene Schouten sont montés sur le podium, dans l’ordre.

Ivanie Blondin n’a pas réussi à s’immiscer au sein du top 8 lors de la deuxième demi-finale, n’obtenant qu’un point en vertu d’une troisième position au premier sprint. Un bris de lame l’a par ailleurs fait chuter au cours de l’événement.