Crédit : Ben Pelosse / JdeM

Canadiens de Montréal

Le classement des transactions de Marc Bergevin à la date limite des échanges

Vincent Duquette / TVA Sports

Publié | Mis à jour

Le directeur général des Canadiens Marc Bergevin est un homme actif à la date limite des transactions depuis son arrivée en poste à l’été 2012.

Le 26 février prochain, Bergevin participera à sa sixième date limite, une période au cours de laquelle il a déjà conclu 14 échanges depuis qu’il siège dans les hauteurs du Centre Bell.

Avec du recul, certaines de ces transactions ont été largement profitables à son équipe.

D’autres, moins.

Voici toutes les transactions réalisées par le DG du Tricolore à la date limite des échanges et dans les jours qui ont précédé ce jour fatidique dans la Ligue nationale de hockey, classées de la meilleure... à la pire.

LES MEILLEURES

• 26 février 2016 : Les Canadiens échangent les attaquants Dale Weise et Tomas Fleischmann aux Blackhawks de Chicago en retour du joueur de centre Phillip Danault et d’un choix de 2e tour en 2018.

Lors de la seule date limite où Bergevin a occupé la chaise de «vendeur», il a réussi à se départir de deux joueurs autonomes sans compensation afin de mettre la main sur un jeune joueur de centre ainsi que d’un choix de 2e tour dans une cuvée qui revendique une excellente profondeur.

• 5 mars 2014 : Les Canadiens font l’acquisition de l’attaquant Thomas Vanek et d’un choix de 5e tour (Nikolas Koberstein) des Islanders de New York en retour de l’attaquant Sebastian Collberg et d’un choix de 2e tour (Jonathan McLeod).

Même si Vanek a quitté l’équipe au cours de l’été, il a permis au Tricolore de se qualifier pour les séries en récoltant 15 points lors des 18 derniers matchs de la saison régulière. Qui plus est, le CH n’a pratiquement rien donné aux Islanders dans la transaction.

• 2 mars 2015 : Les Canadiens font l’acquisition du défenseur Jeff Petry des Oilers d’Edmonton en retour d’un choix de 2e tour (Jonas Siegenthaler) et d’un choix de 4e tour (Caleb Jones)

Le Tricolore avait besoin d’un bon défenseur no 3 pour évoluer derrière le duo Markov-Subban lors des séries de 2015. Petry s’est avéré une bonne acquisition pour le présent et le futur et le prix d’achat ne fut pas exorbitant.

• 5 mars 2014 : Les Canadiens obtiennent le gardien Devan Dubnyk des Predators de Nashville en retour de considérations futures.

Dans les faits, il s’agit d’un coup de génie de Marc Bergevin! On connaît la suite...

LES «PAS-PIRES»

• 2 mars 2015 : Les Canadiens mettent la main sur les joueurs de centre Brian Flynn et Torrey Mitchell des Sabres de Buffalo en retour d’un choix de 5e tour (Vojtek Budick), d’un choix de 7e tour (Vasilii Glotov) ainsi que de l’attaquant Jack Nevins.

Même si Torrey Mitchell et Brian Flynn ont rendu de fiers services au CH durant leur passage à Montréal, ils demeurent des joueurs marginaux que Bergevin a acquis à prix modique.

• 4 mars 2014 : Les Canadiens font l’acquisition du défenseur Mike Weaver des Panthers de la Floride contre un choix de 5e tour (Ryan Pilon).

Next!

• 2 avril 2013 : Les Canadiens mettent la main sur le défenseur Davis Drewiske des Kings de Los Angeles en retour d’un choix de 5e tour (Patrik Bartosak).

Next!

• 27 février 2017 : Les Canadiens mettent la main sur le défenseur Jordie Benn des Stars de Dallas en échange du défenseur Greg Pateryn et d’un choix de 4e tour (Markus Phillips).

Il est difficile d'évaluer cette transaction à l'heure actuelle puisque Benn et Pateryn revendiquent des statistiques similaires et un temps de jeu comparable. En bout de ligne, c'est la différence d'âge - Benn étant de trois ans l'aîné de Pateryn - et les résultats des deux équipes qui risquent de faire pencher la balance en faveur de Stars.

• 29 février 2016 : Les Canadiens ajoutent l’attaquant Stefan Matteau des Devils du New Jersey en retour de l’attaquant Devante Smith-Pelly.

Matteau évolue actuellement dans la Ligue américaine de hockey alors que Devante Smith-Pelly détient toujours un rôle dans la LNH avec les Capitals de Washington. Cependant, DSP n’a jamais vraiment fait sa niche à Montréal (sur la glace en tout cas...).

LES PIRES

• 28 février 2017 : Les Canadiens échangent le joueur de centre David Desharnais aux Oilers d’Edmonton en retour du défenseur Brandon Davidson.

La première d’une série de mauvaises transactions conclues par le DG du CH lors de la dernière date limite. Même si Desharnais n’était plus dans les plans de l’équipe, il demeurait un joueur efficace dans un rôle axé sur l’attaque. Pour ce qui est de Davidson, il n’a jamais réussi à chasser la nervosité d’évoluer dans un marché comme Montréal et il a finalement effectué un retour à Edmonton par l'entremise du ballottage.

• 1er mars 2017 : Les Canadiens mettent la main sur le vétéran Steve Ott en retour d’un choix de 6e tour en 2018.

Savez-vous ce que fait Steve Ott à l’heure actuelle? Il se retrouve derrière le banc des Blues de Saint-Louis en tant qu’entraîneur adjoint.

• 1er mars 2017 : Les Canadiens échangent un choix de 4e tour en 2018 aux Kings de Los Angeles afin de mettre la main sur l’attaquant Dwight King.

Même si Bergevin a possiblement racheté son erreur en ayant la possibilité de récupérer son choix dans l’échange de Torrey Mitchell, il s’agit de l’une des pires transactions de son règne. King arrivait avec un bon bagage d’expérience, mais n’était tout simplement pas fait pour jouer dans le style up-tempo du Bleu-blanc-rouge.

• 1er mars 2017 : Les Canadiens échangent l’attaquant Sven Andrighetto à l’Avalanche du Colorado en retour d’Andreas Martinsen.

Depuis qu’il s’est joint à l’Avalanche, Andrighetto a récolté 34 points en 56 matchs. Il s’agit d’une production similaire à Max Pacioretty cette saison. Pour ce qui est d’Andreas Martinsen, il poursuit son développement dans l’organisation des Blackhawks de Chicago après avoir été échangé avant le début de la saison contre un certain Kyle Baun.