LNH

Un beau moment dans l’histoire de la LNH

Un beau moment dans l’histoire de la LNH

Patrick Lalime

Publié 07 février 2018
Mis à jour 07 février 2018

J'étais analyste lors du match opposant les Penguins de Pittsburgh aux Golden Knights de Vegas, mardi soir. Lorsque j’ai vu l’hommage qui a été rendu à Marc-André Fleury, j’étais sans mots, tout simplement.

J’étais évidemment conscient de ce qu’il représentait pour les partisans des Penguins et pour la population de Pittsburgh, mais je ne croyais pas que ce serait aussi vibrant. On a vu plusieurs partisans verser des larmes dans les gradins.

C’est définitivement l’un des plus beaux hommages que j’ai vu dans ma carrière. En fait, je ne suis pas en mesure de me rappeler d’un aussi beau moment dans l’histoire de la LNH pour le retour d’un joueur dans son ancienne ville.

J’étais content pour sa famille, pour ses enfants. Cela démontre à quel point Marc-André est apprécié de tous, tant par ses coéquipiers que par la communauté. Il récolte tout ce qu’il a semé.

Même l’organisation, menée par Mario Lemieux, a tenu à lui remettre sa bague de la coupe Stanley en personne. Ils ont démontré beaucoup de classe et c’est en partie parce que c’était Marc-André, un travaillant qui a toujours eu la bonne attitude.

Le départ de Fleury de Pittsburgh a laissé une marque en début de campagne. Les Penguins, dont Matt Murray, ont connu leur lot de difficultés. Marc-André était bon dans le vestiaire, tant pour détendre l’atmosphère que pour enlever de la pression sur les épaules du jeune Murray.

On peut voir à quel point il était important à Pittsburgh, tant pour l’équipe que la communauté.

Une belle progression pour Scherbak

Du côté des Canadiens de Montréal, je suis content de voir Nikita Scherbak évoluer aux côtés de deux bons joueurs, en Alex Galchenyuk et Jonathan Drouin.

J’ai bien aimé ce que j’ai vu de sa part le week-end dernier. Il a gagné en maturité, tant sur la patinoire que physiquement. À ce stade-ci de la saison, il est important de voir où en sont les jeunes dans leur développement et dans le cas de Scherbak, c’est positif.

Si les Canadiens veulent rebondir rapidement, ils auront besoin de l’apport de quelques jeunes. On a pu voir ce phénomène chez les Bruins alors qu’ils ont remplacé des joueurs vieillissants comme Kevin Hayes et Matt Beleskey par des jeunes comme Jake DeBrusk et Danton Heinen, notamment.

Il faut que ça change... et vite!

Il y a quelque chose qui me dérange présentement dans la LNH et c’est la situation entourant l’obstruction sur les gardiens de but.

Nous nous retrouvons présentement dans une zone grise, ce n’est jamais noir, ni blanc. C’est quelque chose qui a été déficient récemment et je suis convaincu que les DG en parleront lors de leur prochaine rencontre.

Selon moi, il faudrait ajouter des gardiens dans le processus décisionnel. Les hautes instances de la LNH et les officiels ne savent pas toujours à quel point un contact quelconque peut avoir un impact mineur ou majeur sur le déplacement d’un gardien.

Je ne blâme donc personne pour cela, mais c’est pourquoi il faudrait faire appel à des gardiens qui pourraient prendre des décisions éclairées, tant pour l’instauration d’un règlement plus clair que pour trancher à Toronto avec les reprises vidéo.