SPO-MATCH DES MEILLEURS ESPOIRS DE LA LCH
UFC® 2

Crédit : MARTIN BAZYL / Agence QMI

Repêchage LNH

Noah Dobson, un espoir qui a la cote

Publié | Mis à jour

Il semble que tout ce que Noah Dobson fait se transforme en or cette saison.

Le défenseur du Titan d’Acadie-Bathurst connaît une véritable saison de rêve et il attire actuellement l’attention de la planète hockey en entier.

Classé «B» en début de saison par la Centrale de recrutement de la Ligue nationale de hockey (LNH), donc comme un espoir de deuxième ou troisième ronde, Dobson a fait un bond vertigineux sur leur plus récente liste, figurant maintenant au 8e rang chez les patineurs nord-américains.

Le défenseur natif de l’Île-du-Prince-Édouard est actuellement l’un des espoirs dont la cote est la plus en hausse et il ne serait pas surprenant qu’une équipe de la LNH en fasse un choix du top 10 à Dallas, en juin prochain.

Passage européen bénéfique

Dobson avait été le premier choix, sixième au total, du Titan lors du repêchage de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ) de 2016. Contrairement aux autres espoirs de sa cuvée, le parcours de Dobson n’était pas passé par le niveau midget AAA.

Cherchant à quitter l’Île-du-Prince-Édouard afin de parfaire son développement dans un environnement plus propice, Dobson et sa famille avaient reçu un appel intrigant de l’ancien joueur du Canadien de Montréal Brian Savage, qui l’invitait à venir visiter les installations de l’Académie Red Bull, à Salzbourg en Autriche.

«Ils ont payé le billet d’avion et ont invité mon père et moi à venir les visiter. J’ai aussitôt été conquis par leurs installations. Il s’agissait vraiment d’un rêve de hockeyeur.»

Là-bas, il a disputé des matchs dans la ligue des moins de 18 ans de la République tchèque ainsi que dans celle des moins de 20 ans en Suisse.

Sur le plan hockey, évoluer sur des patinoires européennes lui a permis de développer ses habiletés de patineur, qui, aujourd’hui, font partie de sa marque de commerce. Sur le plan personnel, Dobson a surtout appris à vivre seul et loin de sa famille.

«De quitter la maison à 14 ans m’a permis de gagner en maturité. Peu de jeunes quittent le nid familial à cet âge. Ça m’a préparé pour le junior majeur tout en me permettant de voir d’autres endroits dans le monde.»

En confiance

Après avoir été repêché par le Titan, Dobson est revenu en Amérique du Nord et il a fait le saut dans la LHJMQ à l’âge de 16 ans.

Si certains arrières peinent à faire les ajustements à un si jeune âge, pour Dobson, ce ne fut pas le cas. À sa première saison, il a terminé avec 26 points en 63 matchs, mais surtout avec un impressionnant différentiel de +34.

Dobson a par la suite été invité à représenter le Canada au tournoi commémoratif Ivan Hlinka en août, avec qui il a remporté la médaille d’or, puis a poursuivi sur sa lancée avec le Titan.

En 47 parties cette saison avec la formation de Mario Pouliot, il compte dix buts et 47 points. «J’ai pris beaucoup d’expérience à 16 ans. Ce bagage, en plus d’un excellent été d’entraînement lors duquel je suis devenu plus fort, m’a permis d’arriver à Bathurst en pleine confiance», a expliqué le défenseur. En bon coéquipier, Dobson ajoute que la puissance du Titan cette saison l’aide à progresser encore plus vite.

«On compte sur plusieurs joueurs de très grand talent et en plus la direction a décidé d’y aller le tout pour le tout lors de la période des transactions. Ça m’aide beaucoup et j’espère qu’on pourra faire un bout de chemin en séries.»

Des éloges d’un rival

L’attaquant des Mooseheads d’Halifax Benoit-Olivier Groulx est d’ailleurs bien placé pour témoigner de la progression et surtout de la domination de Dobson cette saison avec le Titan. Les deux formations se voient régulièrement, évoluant toutes deux dans la division des Maritimes de la LHJMQ.

«C’est un défenseur très difficile à affronter défensivement. Il possède des habiletés, de la vitesse et en même temps il est grand. Il est très difficile à contrer, mais on fait de notre mieux pour essayer de le limiter», a-t-il mentionné.

Lors du dernier match entre les deux équipes, remporté 11-1 par le Titan, Dobson a terminé le match avec trois aides et un différentiel de +4. Meilleure chance la prochaine fois !