Boxe

Erik Bazinyan, la prochaine grande vedette?

Nancy Audet

Publié | Mis à jour

Le réputé entraîneur de boxe Stéphan Larouche a récemment accueilli un petit nouveau dans son gymnase. Le boxeur Erik Bazinyan, invaincu en 17 combats professionnels, a décidé de lui faire confiance pour la suite de sa carrière.

Le boxeur d'origine arménienne a ainsi choisi de se séparer des entraîneurs Otis et Howard Grant, qui s'occupaient de sa carrière depuis ses débuts en 2013.

«C'était la meilleure décision pour ma carrière et mon futur, a expliqué le boxeur de 22 ans, lundi, à TVA Sports. Je suis classé neuvième à la World Boxing Organization (WBO) et j'ai besoin de nouvelles choses et de choses sérieuses.»

Cette décision, qui n'a pas été facile à prendre, a créé des remous.

C'est que Bazinyan a quitté sans avertissement les frères Grant et son promoteur, Rixa Promotions. Le boxeur de 22 ans ne veut pas trop en parler, mais soutient qu'il est maintenant joueur autonome.

Le dossier est entre les mains des avocats. «Mon avocat dit que mon contrat est fini depuis 2017», a-t-il affirmé.

Un «cogneur»

Au gymnase, on tente de se concentrer sur le positif.

Larouche a souligné que les frères Grant ont fait de l'excellent travail avec son nouveau protégé.

«Je savais que ce serait facile, car c'est un "kid" qui est dynamique, drôle, souriant et passionné par la boxe, a-t-il mentionné. Il a un style qui fait qu'on a du "fun" à travailler avec lui. C'est un boxeur cogneur. J'ai l'impression de voir un fruit qui est presque mûr dans un arbre et je vais le polir jusqu'à ce que je le ramasse.»

Le super-moyen espère rapidement remonter dans le ring et remettre sa carrière sur les rails

«Mon objectif, c'est de me battre plus souvent et c'est d'avoir un minimum de cinq combats en 2018. Et je veux travailler sur mon image au Québec.»

Son nouvel entraîneur est convaincu que Bazinyan a tout ce qu’il faut pour gagner le coeur des amateurs de boxe québécois.

«Le Québec est en manque d'une "super star" et peut-être que Bazinyan est la solution», dit-il avec le sourire.

Le boxeur, qui deviendra bientôt papa, aimerait signer un contrat avec le promoteur Eye of the Tiger Management. Les deux clans espèrent annoncer leur association très bientôt.