Crédit : Martin Chevalier / JdeM

Hockey

Championnat du monde junior: les États-Unis ramènent le prix de consolation

Publié | Mis à jour

Le conte de fées des Tchèques a pris fin abruptement vendredi soir. Se battant pour une première médaille au Championnat mondial de hockey junior depuis 2005, la République tchèque a frappé un mur face aux États-Unis, s’inclinant 9-3 dans la finale pour le bronze.

Trent Frederic a été la grande vedette offensive pour les siens avec quatre buts. Ryan Poehling, Joey Anderson, Kieffer Bellows (2) et Patrick Harper ont aussi marqué pour les Américains qui, eux, montent sur le podium pour la troisième année consécutive.

Martin Kaut, Radovan Pavlik et Daniel Kurovsky ont assuré la réplique pour les Tchèques.

Domination américaine

Après un match décevant face aux Suédois en demi-finale, la veille, les joueurs de Bob Motzko ont été nettement plus convaincants vendredi. Ils ont littéralement muselé l’attaque tchèque en début de rencontre. Les Tchèques ont dirigé un premier lancer sur le filet de Jake Oettinger avec plus de douze minutes d’écoulées à l’engagement.

Les États-Unis en ont même profité pour venger l’affront de la veille lorsqu’ils s’étaient fait marquer deux fois lors du même avantage numérique. Avec Dylan Samberg au cachot, Frederic et Poehling ont marqué coup sur coup pour faire 2-0 USA.

La suite n’a été l’affaire que des Américains. Les Tchèques ont tenté une ultime poussée en troisième période, mais le mal était fait.

«C’est une victoire importante, a mentionné Bellows après la rencontre. Ça place la barre pour l’équipe de l’an prochain, pour les plus jeunes qui seront de retour. Ça leur montre à quel point ce tournoi est difficile à remporter. Il y a tellement de joueurs et d’équipes d’élite qui y participent. Ce n’est pas la médaille qu’on voulait, mais c’est tout de même un honneur de remporter le bronze.»

Avec deux buts d’ailleurs, Kieffer Bellows a porté sa fiche à neuf pendant le tournoi, pour battre le record de Jeremy Roenick pour le plus de buts par un attaquant américain au Championnat mondial de hockey junior.

Défaite amère

Du côté tchèque, même si les observateurs ne donnaient pas cher de leur peau avant la rencontre, la déception était amère. Les joueurs de la République tchèque croyaient en leurs chances de remporter une première médaille au Mondial junior depuis 2005.

«On termine quatrième, mais on aurait pu finir deuxième ou troisième, a débité Filip Zadina en fixant le sol. C’est le meilleur résultat tchèque depuis un certain temps, mais je ne me sens pas mieux, car on a perdu nos deux derniers matchs.»