Canadiens de Montréal

La saison du CH se décidera-t-elle en décembre?

Publié | Mis à jour

Les Canadiens de Montréal sont à l’étranger pour un périple crucial de sept matchs et leur survie au printemps pourrait dépendre du rendement de ce voyage.

Avant les affrontements de mardi soir, le Tricolore accusait cinq points de retard sur le troisième rang de la section Atlantique détenu par les Bruins de Boston, qui ont deux matchs en main sur leurs rivaux.

Si Montréal se trouvait à sept points ou plus du rang qu’il pourchasse après la période de gel des transactions, qui sera en vigueur du 20 au 27 décembre à minuit, le directeur général Marc Bergevin pourrait décider d’être vendeur.

Autrement dit, dans cette optique, ça passe ou ça casse en décembre et il reste six rencontres sur les patinoires adverses avant le Nouvel An.

«Si [le CH] est à sept ou huit points des Bruins, il ne commencera pas à aller chercher des joueurs. La saison sera terminée. Il sera vendeur et non acheteur!», prévenait Renaud Lavoie, lundi, à l’émission #LavoieDubé à TVA Sports.

«D’après moi, on va le savoir d’ici la fin du mois...»

Trois matchs de quatre points seront au programme le mois prochain, alors que les ennemis jurés croiseront le fer les 13, 17 et 20 janvier, deux fois à Montréal.

À moins d’une surprise majeure, Bergevin aura déjà une idée du portrait si sa formation n’a pas récolté plus de la moitié des points à sa portée dans l’Ouest pour terminer l’année.

«Si le Canadien jouera pour une fiche inférieure à ,500, moi je ne vois pas comment la prochaine transaction sera pour aller chercher de l’aide. Je crois qu’elle sera plutôt en vue de l’année prochaine.»

Écoutez les commentaires de Renaud Lavoie et Danny Dubé dans la vidéo, ci-dessus (à 3:55).