Canadiens de Montréal

Des solutions à la faiblesse du Tricolore?

Publié | Mis à jour

L’heure est-elle venue pour Marc Bergevin de scruter le marché à la recherche d’un spécialiste des mises au jeu?

Les problèmes des Canadiens à ce chapitre ont été mis en relief lors de la défaite de 3-0 face aux Sénateurs, samedi soir. 

Le Tricolore a affiché une famélique efficacité de 29% dans les cercles des mises au jeu au parc Lansdowne. Après 33 matchs, l’équipe ne se retrouve qu’au 25e rang pour le taux de mises au jeu remportées (48.53%).    

Les joueurs de centre dominants sur le plan offensif ainsi que dans les cercles étant très dispendieux, acquérir un spécialiste évoluant sur la quatrième unité représente une avenue à considérer, selon Dany Dubé.

Par le passé, Manny Malhotra et Jeff Halpern ont déjà comblé un tel rôle, en se chargeant systématiquement des mises au jeu dans la zone défensive.

«Je pense que le Canadien peut commencer à regarder cette alternative, a lancé Dany Dubé. C’est important d’avoir un autre joueur qui se débrouille dans cet aspect à l’exception des deux premiers centres [pour se charger des mises au jeu], soit Plekanec et Danault.

«Quand tu les utilise dans ta zone, après il ne te reste plus d’énergie pour avoir une force de frappe en attaque. Tu t’en vas en zone adverse et tu ne réussis pas à récupérer des rondelles.»   

Des joueurs de soutien comme Luke Glendening à Detroit (59,93% des mises au jeu gagnées) et Brad Richardson (54,37%) en Arizona pourraient s’avérer utiles dans cette optique.  

«Ce ne sont pas des sauveurs, mais ce sont des joueurs unidimmensionnels qui te permettent d’avoir de l’efficacité en zone défensive aux moments opportuns et qui peuvent prendre des grosses mises au jeu en fin de match ou en fin de période.»  

Écoutez la proposition de Dany Dubé dans la vidéo ci-dessus.