FBN-SPO-INDIANAPOLIS-COLTS-V-BUFFALO-BILLS

Crédit : AFP

NFL

Ça sent le football d'hiver!

Ça sent le football d'hiver!

Charles-Antoine Sinotte

Publié 15 décembre 2017
Mis à jour 15 décembre 2017

Trois semaines encore à faire. Un pied de neige à Buffalo la semaine passée. Des matchs le samedi. Seulement deux équipes déjà assurées d’une place lors de l’après-saison. Ça sent les éliminatoires dans la NFL!

Il y a d’excellents duels ce weekend dans le royaume Goodell et plusieurs vont nous permettre de clarifier le portrait d’après-saison.

Les samedis NFL

Comme c’est le cas chaque fin de saison dans la NFL, on s’approprie la case horaire du samedi dès que la saison régulière NCAA prend fin avec le duel Army–Navy. Si le premier match de demain – Chicago c. Detroit - laisse à désirer, celui en soirée est déterminant pour deux équipes : les Chargers et les Chiefs s’en vont dans des directions diamétralement opposées.

Les Chiefs étaient l’équipe de l’heure à la fin du mois d’octobre. Ils étaient dans les hauteurs de la NFL avec six victoires en huit sorties.

Au même moment, les Chargers commençaient à considérer le prochain repêchage avec trois gains seulement.

Demain, les deux équipes mettront le pied sur le terrain avec la même fiche, Los Angeles pouvant même terminer le weekend en tête de la division.

Comme les Chiefs, les Bills devancent les Chargers au classement des séries, mais connaissent une deuxième moitié de saison atroce. Pendant que ces deux formations régressent, les Chargers progressent.

Je vous prédis que les Chargers vont gagner leurs trois derniers matchs (Jets, Raiders, puis Chiefs) et faire leur place en éliminatoires en tant qu’équipe causeuse de trouble par excellence.

L’équipe a un quart-arrière de premier plan, un porteur de ballon et un receveur dans le top 5 de leurs positions respectives (Gordon et Allen) et le meilleur duo défensif pour mettre de la pression (Bosa et Ingram). Los Angeles... Super Chargers!!!

Sortir Brady de Foxboro

Il n’y a pas un seul élément pouvant expliquer le succès des Pats depuis 20 ans, mais le fait d’obtenir presque automatiquement l’avantage du terrain pour la durée des éliminatoires chaque saison aide à comprendre. C’est quasi-impossible de battre Brady et Belichick à domicile en après-saison.

Dimanche 16h25, les Steelers peuvent changer la donne. Avec un gain des Steelers à domicile face aux Pats (combiné à une défaite/nulle des Jaguars), Pittsburgh confirmerait que tous les matchs éliminatoires dans l’Américaine devront passer par la ville de l’acier.

Les Steelers sont en feu après un début de saison chaotique. Après la dispute contractuelle de L. Bell, la retraite possible pour Big Ben, la crise d’égo d’Antonio Brown et les revendications sociopolitiques de M. Tomlin pendant l’hymne national, la saison des noires et jaunes ne s’en allait nulle part.

Depuis, ils en ont aligné 8 de suite. L’attaque a l’air d’évoluer dans un jeu vidéo et Antonio Brown semble vouloir devenir le premier receveur dans l’histoire de la NFL à se mériter le titre de joueur par excellence de la ligue.

Les Pats eux ont retrouvé leurs mauvaises habitudes en défense et rarement a-t-on vu Brady aussi ordinaire que lundi passé. Mais depuis 2011, le mari de Gisèle a une fiche de 40-11 au lendemain d’une défaite.

Les Packers encore dans le coup

Difficile de concevoir que Green Bay se bat encore pour une place en éliminatoires.

Depuis la blessure à la clavicule d’Aaron Rodgers le 15 octobre dernier, les Packers et Brett Hundley ont maintenu une fiche de 3-4.

Le quart remplaçant a été vraiment ordinaire, lançant autant d’interceptions que de touchés (8).

Mais leur sauveur est de retour. Puisque malgré tout, les Packers sont seulement à un match de la dernière équipe qualifiée dans la Nationale – les Falcons ont une fiche de 8-5 – on verra le retour de celui qui dominait la NFL avant de sortir de sa pochette face aux Vikings 2 semaines avant l’Halloween.

Rodgers sera à son poste dimanche face à une des équipes de l’heure dans la NFL, les Panthers de la Caroline. Les troupes de Superman Cam viennent d’orchestrer un plan de match parfait pour battre les dominants Vikings presque uniquement pas la voie terrestre.

Faut en profiter, il ne reste que sept dimanches de football avant l’interminable sevrage !