Impact

L'Impact échange Laurent Ciman au LAFC

Publié | Mis à jour

Une véritable bombe a détonné dans le monde de l’Impact alors que Laurent Ciman a été échangé au Los Angeles FC en retour du défenseur Jukka Raitala et du milieu Raheem Edwards, mardi après-midi.

À LIRE : 7 choses à savoir sur les acquisitions de l'Impact

Ce qui est ahurissant dans cette histoire, c’est que l’Impact s’est départi du général de sa défense des trois dernières années contre deux joueurs qui n’avaient pas été protégés pour le repêchage d’expansion et qui ont été réclamés par le Los Angeles FC, plus tôt dans la journée de mardi.

«Après avoir discuté de plusieurs options d’échanges avec le LAFC, c’est celui qui avait le plus de sens», a expliqué le directeur technique Adam Braz lors d’une conférence téléphonique à laquelle participait aussi le nouvel entraîneur-chef, Rémi Garde.

«Nous avons eu des discussions avec le LAFC comme beaucoup d’autres clubs, a soutenu Braz. Dès que la liste des joueurs non protégés est sortie, nous avons commencé à discuter.»
Le départ de Ciman étonne d’autant plus que c’était un favori de la foule. Ça fait plusieurs gros départs depuis le début de la saison avec les retraites de Patrice Bernier et de Hassoun Camara, et le départ en France d’Ambroise Oyongo.

Discorde ?

Y avait-il de la discorde entre Ciman et la direction de l’Impact ? Dur à dire, mais Braz a refusé d’indiquer si Ciman avait demandé une transaction.

«Vous avez entendu ses déclarations indiquant qu’il voulait rester en MLS», s’est-il limité à dire.

Rappelons que, lors du bilan de fin de saison, Ciman avait mentionné qu’il n’excluait pas de finir sa carrière à Montréal, mais qu’il y avait aussi de l’intérêt ailleurs en MLS.

Notons que Ciman et l’Impact ont eu un petit différend au milieu de sa première saison, mais celui-ci avait semble-t-il été réglé.

Pilier

Laurent Ciman a été le pilier de la défense montréalaise au cours des trois dernières saisons.

Il a disputé 85 matchs de saison régulière, tous comme titulaire, récoltant deux buts et trois passes.

Après une première saison spectaculaire qui a culminé avec le titre de défenseur de l’année chez l’Impact et dans la MLS, Ciman a baissé un peu de régime en 2016 et 2017.

À sa décharge, il aurait pu attraper un rhume en raison des courants d’air créés par les portes tournantes à ses côtés. Il a notamment évolué avec Victor Cabrera, Kyle Fisher, Wandrille Lefèvre, Hassoun Camara et Deian Boldor.

Remplacer Oyongo

Raitala, qui est âgé de 29 ans, est arrivé en MLS la saison dernière et a joué 28 matchs avec le Crew de Columbus, dont 20 départs, disputant 1920 minutes.

Il a par ailleurs une longue feuille de route en Europe, ayant évolué en Bundesliga allemande, en Liga espagnole et en Eredivisie néerlandaise. Il a aussi porté les couleurs de la Finlande à 39 reprises.

Il viendra combler le trou laissé béant sur le flanc gauche de la défense à la suite du départ d’Ambroise Oyongo.

Quant à Edwards, il s’agit d’un petit jeune à seulement 22 ans. Ce produit de l’Académie du Toronto FC n’a fait qu’une seule apparition avec les Reds en 2016, mais disputé 21 matchs, dont 10 départs avec Toronto en 2017.

Ce milieu de terrain rapide axé sur l’attaque a amassé un but et six passes au cours de la dernière saison. Sur la scène internationale, il a porté les couleurs du Canada à deux reprises.

Adam Braz semble être très à l’aise avec les deux joueurs qu’il a acquis.

«Raheem est très jeune et est voué à un brillant avenir. Raitala est un arrière gauche d’expérience qui a démontré à Columbus qu’il pouvait bien s’adapter à un nouvel environnement.»

Voilà. Je confirme #IMFC https://t.co/KiiziKanDq