Crédit : AFP

MLB

Mes lauréats du baseball majeur pour la saison 2017

Mes lauréats du baseball majeur pour la saison 2017

Sylvain Rondeau

Publié 02 octobre 2017
Mis à jour 02 octobre 2017

La saison régulière 2017 du baseball majeur vient tout juste de se terminer et avant que les séries ne s'amorcent cette semaine, voici mes choix pour les plus importants trophées qui seront remis une fois toutes les activités terminées.

Je vous reviens jeudi avec un petit aide-mémoire pour les séries.

JOUEUR LE PLUS UTILE

Ligue Américaine : Jose Altuve

Le joueur de deuxième but des Astros a tout fait cette saison. Non seulement son équipe a terminé au premier rang de la division Ouest, mais il a frappé, il a couru et il a défendu. Altuve est le prototype parfait du joueur complet. Il a terminé la saison avec une moyenne de ,346, 24 circuits, 81 points produits, 204 coups sûrs et on ajoute à cela 32 buts volés. En défensive, son taux d'efficacité se situe à 98,2%. Bref, il a tout fait sur le terrain pour aider son équipe à gagner. Oui Aaron Judge doit être considéré, oui il a été plus spectaculaire, oui il a permis aux Yankees de revenir en séries plus rapidement que prévu, mais son passage à vide en juillet et août (moyenne de ,208) lui ont coûté le trophée.

Finalistes : Aaron Judge, Mike Trout, Jose Ramirez

Ligue Nationale : Nolan Arenado

Contrairement à la Ligue Américaine où deux joueurs ont clairement ressorti du lot, dans la Ligue Nationale, il y a plusieurs candidats et les votes pourraient aller dans plusieurs directions. Cependant, la constance de Nolan Arenado en attaque et en défensive fait de lui mon choix. Moyenne de ,309 avec 37 circuits (dont 18 à l'extérieur du Coors Field), 130 points produits, moyenne de ,388 avec des coureurs en position de marquer et un pourcentage d'efficacité en défensive de 97,9% font de lui un candidat idéal.

Finalistes : Paul Goldschmidt, Giancarlo Stanton, Charlie Blackmon, Joey Votto

TROPHÉE CY YOUNG

Ligue Nationale : Clayton Kershaw

C'est le choix le plus difficile. Je donne le trophée à Kershaw, mais Max Scherzer n'est vraiment pas loin derrière. C'est vrai que Kershaw a raté cinq semaines d'activités en raison d'une blessure au dos, mais il ne faut pas oublie que pendant un mois, Scherzer a été limité à 15 manches en raison d'une blessure au cou. L'artilleur des Nationals a, en fait, obtenu seulement quatre départs de suite, mais Kershaw a terminé avec deux victoires de plus (18 contre 16). Le gaucher des Dodgers a aussi obtenu 16 départs d'au moins sept manches avec deux points et moins contre 14. La moyenne de points mérités de Kershaw est aussi supérieure à celle de Scherzer (2,31 contre 2,51). Les deux pourraient toutefois se revoir en séries.

Finalistes : Max Scherzer, Zack Greinke, Kenley Jensen

Ligue Américaine : Corey Kluber

Les Indians ont tellement connu une belle saison que c'est difficile de passer par-dessus la candidature de Kluber. Chris Sale a terminé avec des statistiques impressionnantes, particulièrement ses 308 retraits sur des prises, mais la fiche de Kluber (18-4 contre 17-8) et sa moyenne de points mérités (2,25 contre 2,90) le place en position de commande sur le gaucher des Red Sox.

Finalistes : Chris Sale, Luis Severino, Carlos Carrasco, Justin Verlander

RECRUE DE L'ANNÉE

Ligue Nationale : Cody Bellinger

Il n'y a pas vraiment de compétition dans cette catégorie. Bellinger est littéralement tout seul dans la Ligue Nationale. Il a fait des Dodgers une bien meilleure équipe. La preuve, il a raté 30 matchs et les Dodgers ont conservé une fiche de 13-17 pendant ce temps. Moyenne de ,267 avec 39 circuits et 97 points produits, il sera le quatrième frappeur de cette équipe pour un bon bout de temps.

Finalistes : Josh Bell, German Marquez

Ligue Américaine : Aaron Judge

Y a-t-il vraiment de la compétition là aussi? Il a battu le record de Marc McGwire pour le plus grand total de circuits pour une recrue avec 52. Il a terminé au premier rang pour les points marqués (128) et les buts sur balles (127) en plus de conserver une très respectable moyenne de ,284. Il a littéralement remis les Yankees sur la bonne voie.

Finalistes : Andrew Benintendi, Trey Mancini

GÉRANT DE L'ANNÉE

Ligue Nationale : Torey Lovullo

À sa première saison à la barre des Diamondbacks de l'Arizona, il a permis à son équipe de terminer avec une fiche gagnante pour la première fois depuis 2011 (aussi la dernière fois qu'ils ont participé aux séries). L'acquisition de J.D. Martinez à la date limite des transactions lui a donné un bon coup de main, déjà, qu'il pouvait compter sur une attaque dévastatrice avec les Goldschmidt, Lamb, Owings, etc.

Finalistes : Terry Francona, Joe Girardi

Ligue Américaine : Paul Molitor

Difficile de passer à côté de Molitor. Il a permis à son équipe de devenir la première formation à participer aux séries après avoir subi 100 défaites la saison précédente. Il a pu compter sur un excellent début de saison en plus de voir ses jeunes joueurs (Jose Berrios, Byron Buxton, Miguel Sano, Eddie Rosario) livrés la marchandise au moment opportun, soit en août et en septembre.

Finalistes : Craig Counsell, Bud Black