Impact

La fin approche à grands pas

Publié | Mis à jour

L’Impact a travaillé fort en seconde demie, mais s’est finalement incliné 2 à 1 devant les Rapids du Colorado même si pendant 20 minutes en première demie, il a joué avec l’avantage d’un homme.

C’est Alan Gordon qui a brisé l’égalité en marquant à la 81e minute.

L’Impact a cédé dans les arrêts de jeu de la première demie (45+3) quand la tête de Stefan Aigner a frappé l’intérieur du poteau gauche pour dévier dans le but.

Le Bleu-blanc-noir a répliqué à la 61e minute sur un missile de Matteo Mancosu, qui a inscrit son cinquième but de la saison.

Le match s’est terminé à neuf contre neuf. Ignacio Piatti a quitté la rencontre en raison d’une blessure au genou droit et Mekeil Williams, des Rapids, a lui aussi abdiqué dans les arrêts de jeu quand le Colorado avait déjà effectué tous ses changements.

Inexcusable

Il est rare que Mauro Biello critique ouvertement un joueur, mais Daniel Lovitz est passé dans le tordeur en raison de son carton rouge.

«Ça fait mal, on échappe des points et on a eu l’avantage avec le carton rouge, puis on a fait une stupidité en prenant un carton rouge. C’est inexcusable.»

L’entraîneur-chef n’a pas non plus digéré le premier but marqué par le Colorado à la toute fin de la première demie.

«Défendre comme ça dans la boîte? C’est incroyable qu’ils puissent compter un but comme ça quand il n’y avait rien. C’est comme ça qu’on perd des matchs.

«En deuxième demie, on avait une chance après l’autre et à la fin il faut compter des buts», a-t-il ajouté pour illustrer le manque d’opportunisme offensif.

Mince espoir

L’Impact n’est donc pas encore officiellement éliminé puisqu’il se trouve à quatre points des Red Bulls de New York et de la 6e position dans l’Est.

Il avait pourtant une occasion à saisir samedi soir puisque les «Taureaux» se sont inclinés 4 à 2 devant le Toronto FC.

Le sort du Bleu-blanc-noir pourrait être scellé samedi prochain alors que les Red Bulls recevront les Whitecaps de Vancouver.

Pour survivre, l’Impact doit être parfait à ses deux derniers matchs et souhaiter un effondrement des «Taureaux», qui ont encore trois rencontres à disputer, dont deux au Red Bull Arena.

Deux expulsions et un penalty

Heureusement qu’il y a eu l’officiel Jorge Gonzalez pour animer la première demie parce que celle-ci a été autrement soporifique.

Gonzalez a distribué deux cartons rouges, le premier allant à Jared Watts à la 12e minute après un tacle avec crampons qui a forcé Chris Duvall à quitter le match, touché à la cheville droite. Le rouge a été décerné à la suite d’une reprise vidéo.

L’Impact semblait alors en voiture en bénéficiant de l’avantage d’un homme pendant près de 80 minutes.

C’était sans compter sur une étourderie de Daniel Lovitz qui, après un contact avec Mike Da Fonte, a décidé de se faire justice avec un coup de genou. L’arrière de l’Impact a pris la porte à la 32e minute.

En seconde demie, Gonzalez a accordé un tir de pénalité à retardement à l’Impact après une collision entre Marlon Hairston et Ignacio Piatti dans la surface des Rapids.

Après une protestation des locaux, il a décidé de consulter la reprise vidéo pour ensuite renversé sa décision.