Crédit : Ben Pelosse / JdeM

Joueurs Audi de la semaine

Indice Audi : les notes d’Atlanta-Impact

Publié | Mis à jour

Après le feu d’artifice de Toronto, l’Impact de Montréal a présenté un visage beaucoup plus timoré à Atlanta, concédant une défaite logique de 2-0.

Collectivement, l’équipe de Tata Martino a été bien supérieure à celle de Mauro Biello. L’Indice Audi le confirme, accordant une note globale de 4890 points aux locaux, contre seulement 2182 points à Montréal.

Il faut dire que techniquement, les Montréalais n’étaient pas au rendez-vous de cette «finale».

Piatti, par exemple, n’a gagné que 31% de ses duels et a perdu 22 fois le ballon, tout en se montrant moins efficace qu’à l’accoutumée pour le reprendre dans les pieds de l’adversaire. Moins opportuniste que dans la Ville reine, il a manqué une égalisation toute faite en fin de première mi-temps, et a terminé le match avec une note de -6 points.

Le cas de Blerim Dzemaili cristallise par ailleurs l’impression d’une équipe qui, en raison de nombreuses approximations, a eu du mal à poser son jeu et à tirer avantage de ses rares opportunités. En effet, le Suisse a affiché un ratio de passes réussies particulièrement faible (59%), en plus de se rendre coupable de 27 pertes de balle. Ses 7 fautes subies ont sûrement ajouté à sa frustration, très visible au Mercedes-Benz Stadium.

Ce sont finalement les joueurs à caractère défensifs qui ont le plus brillé dans ce match.

S’il aurait dû être sanctionné pour une main dans la surface, Victor Cabrera a confirmé qu’il était le meilleur défenseur montréalais par les temps qui courent. Ses 5 tacles, 7 interceptions et 7 récupérations lui ont permis d’obtenir la note de 605 points, la plus élevée chez le Bleu-Blanc-Noir.

Son partenaire Laurent Ciman a lui aussi sorti un gros match défensif, comme l’attestent ses 5 dégagements, 3 interceptions, 11 ballons récupérés et 3 tirs bloqués. Mais dans le collectif montréalais en manque de structure et d’inspiration, il a été forcé au jeu long et a perdu beaucoup de points en raison de relances qui n’ont pas trouvé preneur, ce qui explique qu’il ne dépasse pas 257 points.

Sans surprise, Deian Boldor a été en retrait. Ses débuts dans l’uniforme du Bleu-Blanc-Noir sont pour le moins compliqués, puisqu’après son carton rouge contre Chicago et son but contre son camp à Toronto, il a été victime d’un « petit pont » sur le premier but d’Atlanta. S’il affiche un gros potentiel à l’entraînement, il peine à confirmer en match. S’il peut facilement corriger ses quelques sautes de concentration, sa lenteur au démarrage dans ses courses sera peut-être plus handicapante à terme.

Des joueurs créatifs en panne, des défenseurs surchargés... et implicitement, un milieu étouffé. S’il faut donner beaucoup de crédit à la vivacité des joueurs d’Atlanta, le manque de fraîcheur a joué un grand rôle dans ce match où l’Impact arrivait systématiquement deuxième sur le ballon.

Pour une rare fois, un Samuel Piette fatigué a dû céder sa place à la 77e minute, après avoir livré un match en-dessous de ses standards au niveau de la récupération – il a tout de même gratté 6 ballons dans les pieds adverses.

Il faudra pourtant trouver un moyen de refaire le plein d’énergie, car l’Impact a un programme chargé, cette semaine. Pour aller en séries, il faudra absolument gagner mercredi, au Stade Saputo, face à New York City, puis samedi, au Colorado.

Les notes de l’Indice Audi

IMPACT

1. Victor Cabrera, 605 points

2. Evan Bush, 508

3. Laurent Ciman, 257

4. Chris Duvall, 225

5. Samuel Piette, 199

6. Deian Boldor, 182

7. Blerim Dzemaili, 130

8. Michael Salazar, 104

9. Daniel Lovitz, 103

10. Anthony Jackson-Hamel, 52

11. Matteo Mancosu, 6

12. Ignacio Piatti, -6

13. Hernan Bernardello, -65

14. Patrice Bernier, -117

ATLANTA

1. Hector Villalba, 835 points

2. Jeff Larentowicz, 636

3. Carlos Carmona, 595

4. Leandro Gonzalez Pirez, 535

5. Julian Gressel, 432

6. Anton Walkes, 339

7. Miguel Almiron, 302

8. Michael Parkhurst, 287

9. Brad Guzan, 280

10. Yamil Asad, 269

11. Chris McCann, 225

12. Kevin Kratz, 93

13. Josef Martinez, 55

14. Kenwyne Jones, 6

Pour consulter la liste des meneurs au classement du Trophée Audi, cliquez ici.