Photo : Ignacio Piatti et Blerim Dzemaili, de l'Impact (à gauche). Jozy Altidore et Sebastian Giovinco, du Toronto FC. Crédit : AFP, USA Today

Joueurs Audi de la semaine

Indice Audi: Piatti-Dzemaili ou Giovinco-Altidore?

Publié | Mis à jour

La Semaine des rivalités va offrir plusieurs duels alléchants aux amoureux de la MLS : Seattle-Portland, Red Bulls-NYCFC, Los Angeles-San Jose, pour ne citer qu’eux.

Mais, une fois n’est pas coutume, c’est peut-être le duel tout canadien entre l’Impact de Montréal (10-8-6) et le Toronto FC (15-3-8) qui paraît le plus prometteur.

S’il s’agit des premières retrouvailles en saison régulière des deux finalistes de l’association Est, il est surtout question d’un affrontement entre le club de l’heure dans le circuit Garber et la meilleure équipe de la saison.

La domination des Torontois est difficilement contestable : premiers au classement général de la MLS avec 53 points, les Reds sont aussi la meilleure attaque (52 buts) et la seconde meilleure défense (25 buts encaissés).

Le Bleu-Blanc-Noir (36 points, 41 buts marqués et 38 encaissés) peine à rivaliser au niveau comptable. Cela se confirme à l’Indice Audi, qui évalue les performances de chacun des joueurs et chacune des équipes de la MLS selon des critères définis.

En hausse

Depuis le coup d’envoi de la saison, l’Impact a maintenu une moyenne de 3103 points à l’Indice Audi, se classant au 20e rang, loin, très loin de Toronto (3982 Points).

Mais la série de quatre victoires consécutives des hommes de Mauro Biello a de quoi leur faire pousser des ailes. D’une part, parce que depuis le Match des étoiles, IMFC dispose de la cinquième meilleure moyenne du circuit, avec 4036 points – toujours moins que celle de Toronto (4493 points).

Crédit photo : Marc DesRosiers-USA TODAY Sports

D’autre part, parce que ses deux joueurs désignés sont dans une forme sensationnelle : sur cette même période de temps, Ignacio Piatti a amassé six buts et une passe en quatre matchs, tout en maintenant la cinquième meilleure moyenne de points (728) à l’Indice Audi.

Et son compère Blerim Dzemaili a de son côté marqué deux buts et ajouté trois passes en quatre matchs, ce qui lui a permis de garder une moyenne de 694 points.

Des statistiques impressionnantes qui surpassent largement celles des deux moteurs offensifs des Reds. En effet, Sebastian Giovinco compte deux buts et une passe en quatre matchs, de même qu’une moyenne de 569 points depuis le Match des étoiles.

Plus inquiétant, Jozy Altidore n’a pour lui qu’un seul petit but sur cette même séquence, ce qui explique sa piètre moyenne de 266 points.

À noter que le troisième joueur désigné torontois, Michael Bradley, n’a pas davantage brillé durant le mois d’août, comme le montre sa moyenne de 267 points.

La paire argentino-suisse continuera-t-elle sur le même rythme de démolition ? Pourrait-elle infliger une quatrième défaite cette saison à l’ogre torontois, qui a tout de même remporté des victoires pleines d’autorité contre NYC (4-0), Portland (4-1) et Chicago (3-1), au cours du dernier mois ? Nous aurons la réponse dimanche après-midi.

Mais il y a fort à parier qu’une grande partie de cette réponse se trouve dans les performances des autres hommes en forme du moment, à savoir Anthony Jackson-Hamel et Samuel Piette d’un côté, Victor Vazquez et Alexander Bono de l’autre.