Crédit : AFP

Tennis

Sara Errani suspendue deux mois pour dopage

TVA Sports et AFP

Publié | Mis à jour

La tenniswoman Sara Errani a été suspendue deux mois pour dopage aux stéroïdes, a annoncé lundi la Fédération internationale de tennis (ITF).

Le contrôle positif à un stimulant hormonal prohibé – des traces d’anastrozole, un médicament utilisé pour le traitement du cancer du sein – remonte au début de l’année. Le test avait été effectué en février au domicile de la 98e joueuse mondiale, selon plusieurs médias.

À 30 ans, finaliste à Roland-Garros en 2012 et parvenue à la cinquième place au classement mondial en 2013, Errani vient tout juste de réintégrer le classement des 100 meilleures joueuses mondiales. Ses résultats entre février et août deviennent invalides et sa suspension prend effet en date du 3 août jusqu’à minuit le 2 octobre prochain.

Selon les médias italiens, Errani est revenue en Italie pour se défendre.

Le rameur italien Niccolo Mornati, quatre fois médaillé aux championnats du monde, avait été contrôlé positif en 2016 au même médicament, qui peut avoir un effet anabolisant «marginal» et masquer l'absorption de testostérone.