SPO-GP3R-RALLYCROSS

Crédit : Andréanne Lemire/Agence QMI

Course Automobile

Johan Kristoffersson fait cavalier seul

Publié | Mis à jour

Johan Kristoffersson a clairement démontré, une fois de plus, qu’il était le patron au Championnat du monde de rallycross.

Sa victoire dimanche au Grand Prix de Trois-Rivières, huitième étape de la spécialité, n’a fait aucun doute tellement il a été dominant. L’épreuve s’est d’ailleurs scellée dès le premier virage.

Le Suédois accède à la première marche du podium pour la troisième course consécutive en Supercars.

Il devient ainsi le quatrième vainqueur différent en Mauricie depuis l’avènement du rallycross. Son coéquipier Petter Solberg, deuxième à l’arrivée dimanche (2014), Davey Jeanny (2015) et Timmy Hansen (2016) l’avaient précédé.

«Je ne tiens rien pour acquis, a dit Kristoffersson en conférence de presse. Ce n’est jamais facile de gagner avec un peloton aussi relevé. Il fallait surtout prendre un bon départ en finale et éviter les erreurs pendant les six tours de la course.»

Malgré la présence derrière lui d’un double champion du monde en la personne de Solberg, le gagnant a su garder son sang-froid.

«C’est toujours intimidant d’avoir un pilote aussi réputé à vos trousses, mais je sais très bien qu’il ne tentera pas une manœuvre trop audacieuse qui serait néfaste pour l’équipe.»

Un deuxième doublé

Kristoffersson et Solberg ont orchestré un deuxième doublé pour l’écurie PSRX Volkswagen en 2017. Le Suédois prend ainsi une sérieuse option pour le titre avec sa récolte de 211 points, soit 35 de plus que son partenaire au tableau cumulatif.

«Le Championnat, a-t-il insinué, j’y pense depuis le début de l’année. Il nous reste quatre autres courses pour y parvenir.»

Solberg, lui, se disait satisfait de sa deuxième place, comblé aussi pour l’équipe qui réalise un parcours parfait à Trois-Rivières.

Qu’est-ce qui a fait la différence entre lui et le gagnant, lui a-t-on demandé?

«La position sur la grille de départ de la finale, a répondu Solberg sans hésitation. C’est un avantage de s’élancer de l’intérieur avant d’attaquer le premier virage à droite. Et c’est aussi un pilote qui freine très tard et qui ne laisse pas beaucoup d’ouverture.»

«J’ai tenté de prendre l’avantage dans la deuxième courbe, mais finalement, j’ai légèrement levé le pied parce que c’était trop risqué.»

«Ce doublé est la récompense d’un travail d’équipe. On quitte Trois-Rivières avec la satisfaction du devoir accompli.»

Quatrième podium pour Loeb

Sébastien Loeb, sur Peugeot, les a accompagnés sur le podium, son quatrième de la saison.

«Ce fut une bataille très dure, a dit le Français, surtout en demi-finale. Mais c’est un bon résultat en considérant que notre première journée [samedi] s’était plutôt mal déroulée.

« Il faut néanmoins trouver une façon de gagner en vitesse pour rattraper les Volkswagen...»

Loeb, neuf fois champion du monde de rallyes, est très enthousiaste à l’idée de courir devant les siens, à Lohéac, en France, à l’occasion de la prochaine escale en rallycross.

«Courir devant son public, dit-il, c’est toujours inspirant. J’espère combler les attentes de tous ceux qui viendront m’encourager.»

Également finalistes, Kevin Eriksson, Toomas Heikkinen et Timmy Hansen ont complété le groupe des six premiers.

Raymond s’impose

Cyril Raymond a été couronné gagnant dans la catégorie RX2 au Grand Prix de Trois-Rivières.

Le Français souhaite maintenant passer à la catégorie reine, les Supercars, dès l’an prochain.

«C’est mon souhait le plus cher, a-t-il expliqué. Je pense avoir acquis beaucoup de maturité. J’imagine que la conquête du titre [il domine le classement des pilotes] va me donner un sérieux coup de main pour atteindre cet objectif.»

TABLEAUX

Résultats du Grand Prix de Trois-Rivières

Pilote (pays) Écurie Voiture

1. Johan Kristoffersson (SUÈ) PRSX VW Volkswagen Polo

2. Petter Solberg (NOR) PRSX VW Volkswagen Polo

3. Sébastien Loeb (FRA) Peugeot Hansen Peugeot 208

4. Kevin Eriksson (SUÈ) MJP Ford Fiesta

5. Toomas Heikkinen (SUÈ) EKS Audi S1

6. Timmy Hansen (SUÈ) Peugeot Hansen Peugeot 208

7. Ken Block (É.-U.) Hoonigan Ford Focus RS

8. Kevin Hansen (SUÈ) Peugeot Hansen Peugeot 208

9. Janis Baumanise (LET) Stard Ford Fiesta

10. Timo Scheider (ALL) MJP Ford Fiesta

11. Mattias Ekström (SUÈ) EKS Audi S1

12. Timus Timerzyanov (RUS) Stard Ford Fiesta

13. Andreas Bakkerud (NOR) Hoonigan Ford Focus RS

14. Niclas Grönholm (FIN) GRX Ford Fiesta

15. Guy Wilks (G.-B.) Loco Volkswagen Polo

16. Reinis Nitiss (LET) EKS Audi S1

17. Jean-Baptiste Dubourg (FRA) DA Peugeot

18. René Muennich (ALL) Muennich Citroën DS3

19. Kornel Lukacs (HON) Speedy Motorsport Kia Rio

20. Grégoire Demoustier (BEL) DA Peugeot 208

Classement des pilotes (après 8 étapes)

1. Johan Kristofferson 211 points

2. Petter Solberg 176 points

3. Mattias Ekström 158 points

4. Sébastien Loeb 144 points

5. Timmy Hansen 135 points

6. Andreas Bakkeru 128 points

7. Ken Block 89 points

8. Kevin Eriksson 83 points

9. Toomas Heikkinen 78 points

10. Timo Scheider 74 points