Crédit : Vincent Carchietta-USA TODAY Sports

Joueurs Audi de la semaine

Indice Audi : IMFC au fond du trou

Vincent Destouches

Publié | Mis à jour

Pour l’Impact de Montréal, l’enfer ressemble au mois de juillet. Le club a certes remporté deux matchs (contre DC et Philadelphie), mais il en a aussi perdu trois (face à Houston, Dallas et New York), laissant au passage une impression de perte totale du contrôle de son jeu.

En chute libre, le Bleu-Blanc-Noir a semble-t-il touché le fond dans le New Jersey, la semaine passée, à l’issue d’une prestation indigente contre les Red Bulls.

L’Impact joue mal, c’est un fait. Mais à y regarder de plus près, on peut même dire que Montréal est actuellement la pire équipe du circuit Garber. C’est en tout cas ce que nous indique l’Indice de joueur Audi, qui décortique chaque action de chaque match pour établir des évaluations de performance selon des critères établis.

Avec 2483 points en juillet, Montréal se classe au 22e et dernier rang de la MLS en matière de qualité de performance, loin derrière Philadelphie, avant-dernier avec 3165 points.

Durant cette séquence, le meilleur joueur utilisé par Mauro Biello a été Kyle Fisher, qui a maintenu une moyenne de 436 points. Véritable révélation cette saison, l’Américain de 22 ans a peu de choses à se reprocher, au contraire de beaucoup de ses coéquipiers.

Ceux dont on attendait beaucoup, ceux qui auraient dû répondre présent dans cette période trouble, arrivent assez loin dans le portrait des meilleures joueurs en juillet : Laurent Ciman est 7e (194 points), Evan Bush 6e (199 points), Matteo Mancosu 10e (141 points) et Ballou Tabla 12e (98 points).

Auteurs de 5 des 6 buts montréalais en juillet, Michael Salazar (2e, 334 points) et Blerim Dzemaili (3e, 329 points) ont fait ce qu’ils ont pu pour maintenir l’équipe à flot pendant la tempête.

Une tempête qui correspond étrangement – ou pas, en fait – à l’absence d’Ignacio Piatti. L’Argentin, qui n’a passé que 58 petites minutes sur le terrain en juillet, a terriblement manqué à Montréal. Son retour est attendu comme celui du Messie, signe s’il en est que le collectif souffre.

Du côté positif, les arrivées de Shaun Francis et, surtout, de Samuel Piette, vont contribuer à changer l’énergie dans la pièce. Piette va apporter une meilleure protection à la ligne défensive, en plus de donner davantage de simplicité et de fluidité au milieu de terrain, grâce à sa qualité de passe.

L’Impact en avait bien besoin pour tenter de se sortir de cette spirale négative.

Top 10 des meilleurs joueurs IMFC en juillet :

1) Kyle Fisher : 436 points

2) Michael Salazar : 334 points

3) Blerim Dzemaili : 329 points

4) Chris Duvall : 257 points

5) Daniel Lovitz : 208 points

6) Evan Bush : 199 points

7) Laurent Ciman : 194 points

8) Calum Mallace : 172 points

9) Marco Donadel : 169 points

10) Matteo Mancosu : 141 points