Crédit : AFP

Sports aquatiques

Le relais féminin au pied du podium

Publié | Mis à jour

En cette première journée des épreuves de natation des Championnats du monde FINA, l’équipe canadienne féminine composée de Sandrine Mainville, Chantal Van Landeghem, Kayla Noelle Sanchez et Penny Oleksiak est passée près de monter sur la troisième marche du podium au relais 4x100 m libre.

Le quatuor a arrêté le chrono à 3 min 33,88 s, bon pour le quatrième rang. Elles ont fini à 1,24 seconde de la troisième place des Néerlandaises (3 min 32,64 s) Kim Busch, Femke Heemskerk, Maud Van Der Meer et Ranomi Kromowidjojo.

Les Américaines (3 min 31,72 s) Mallory Comerford, Kelsi Worrell, Katie Ledecky et Simone Manuel ont remporté le titre de championnes du monde devant les Australiennes (3 min 32,01 s) Shayna Jack, Bronte Campbell, Brittany Elmslie et Emma McKeon.

«Nous sommes près du podium, mais nous sommes loin en termes de temps. Toutefois, deux des quatre filles ont fait leur meilleur temps personnel, dont moi avec 53,77 s», a fait savoir Mainville, qui l’été dernier, aux côtés de Van Landeghem, Taylor Ruck et Oleksiak, avait mis fin à une disette de 40 ans en remportant la médaille de bronze dans cette épreuve aux Jeux olympiques de Rio.

Précédemment dans les qualifications, la Québécoise, les Ontariennes Michelle Toro et Kayla Noelle Sanchez ainsi que l’Albertaine Rebecca Smith avaient fini cinquièmes en 3 min 35,84 s.

«Je nage de plus en plus vite. Je m’améliore beaucoup. Je fais une course individuelle jeudi et c’est une des raisons que j’étais dans les qualifications. Je nage tout le temps plus vite en matinée», a ajouté Mainville, 25 ans.

L’athlète de Boucherville sera à surveiller au 100 m libre et au 50 m libre dans quelques jours.

«Je pense que, dans mes courses individuelles, je peux aller encore plus vite. Je veux faire une finale. C’est la première fois que je fais une course individuelle à des Championnats du monde. Même aux Jeux olympiques à Rio, je n’ai fait que le relais. Je vais commencer par me concentrer à passer en demi-finale et après je penserai à la finale. Je fais plusieurs autres épreuves cette semaine aussi.»

Savard et Harvey stoppées en qualifications

Katerine Savard, de Pont-Rouge, a pris le 18e rang des préliminaires du 100 m papillon avec un temps de 58,71 s, ce qui l’a écartée de la demi-finale. Les 16 premières étaient automatiquement qualifiées pour la prochaine étape.

Au 400 m libre, la Montréalaise Mary-Sophie Harvey a fini 11e des préliminaires avec un chrono de 4 min 9,74 s, insuffisant pour passer en finale. La Britanno-Colombienne Mackenzie Padington (4 min 9,88 s) a terminé tout juste derrière en 12e place.

Savard et Harvey seront de retour dans la piscine mardi pour le 200 m libre.