Crédit : AFP

Sports aquatiques

Jennifer Abel en bronze

Publié | Mis à jour

La plongeuse Jennifer Abel a ajouté une médaille à sa collection des Championnats du monde FINA, vendredi à Budapest. Après celle d’argent au 3 mètres synchro obtenue lundi avec Mélissa Citrini-Beaulieu, elle a mis la main sur celle de bronze au 3 m féminin individuel.

La Lavalloise a amassé 351,55 points, tandis que l’autre Québécoise finaliste, Pamela Ware (335,10), a conclu en sixième place de cette épreuve ayant été marquée par un doublé chinois. Shi Tingmao (383,50) a triomphé, devançant Wang Han (359,40).

«C’est mon troisième plongeon qui m’a coûté la médaille d’argent, mais en même temps, j’ai vraiment fait tout ce que j’avais à faire aujourd’hui [vendredi] pour aller chercher une médaille. J’ai été solide du premier au dernier plongeon et c’est ce qui a fait que j’ai fini sur la troisième marche du podium», a relaté Abel.

Les pages de l’histoire sont arrachées

Avant la compétition, l’athlète a eu une réunion avec son entraîneur Arturo Miranda. Elle lui a mentionné qu’elle voulait terminer le concours avec le sourire.

«De dire ça, c’était aussi pour un peu nier le fait que j’avais peur d’être encore un peu blessée par mes deux quatrièmes places de l’an dernier [aux Jeux olympiques de Rio], a-t-elle avoué. Il m’a juste dit d’être confiante et que le travail était fait. Il m’a remise sur le droit chemin. Il me connaît tellement bien.»

Interrogée à savoir si sa semaine en Hongrie efface ses deux quatrièmes places brésiliennes de l’été dernier, Abel a offert une réponse sans équivoque.

«Elle arrache des pages de cette histoire-là», a-t-elle lancé dans un grand éclat de rire.

En bref

Plus tôt en matinée aux qualifications de la tour masculine de 10 m, Vincent Riendeau avait terminé en 20e place, ce qui a été insuffisant pour accéder aux demi-finales.

Abel sera du 3 m synchro mixte en compagnie de François Imbeau-Dulac, samedi.

«C’est une épreuve qui n’est pas encore aux Jeux olympiques, sauf que nous prenons ça très au sérieux. Nous avons confiance que nous pourrons monter sur le podium et peut-être même devenir champions du monde.»