Baltimore Orioles v Toronto Blue Jays

Crédit : AFP

Blue Jays - MLB

Blue Jays : vendeurs ou acheteurs?

Blue Jays : vendeurs ou acheteurs?

Denis Casavant

Publié 03 juillet 2017
Mis à jour 03 juillet 2017

Les Blue Jays de Toronto ont atteint la mi-saison dimanche avec une décevante fiche de 37 victoires et 44 défaites à 9 matchs et demi du premier rang.

Est-ce que les Jays peuvent rebondir en deuxième moitié afin de participer aux séries pour une troisième année de suite? La réponse est non.

L'attaque des Jays est au dernier rang pour les points marqués dans l'américaine avec 335 points avant les matchs de lundi. Leur OPS est de ,722 au 13e rang du circuit. Ce n'est pas l'acquisition du receveur Miguel Montero des Cubs de Chicago et le rappel possible du voltigeur canadien Michael Saunders qui vont faire la différence en deuxième demie.

Au monticule, les partants de Toronto devaient représenter la force de l'équipe en début de saison. Toutefois, à part Marcus Stroman, les partants n'ont pas fait le travail en première moitié. Leur fiche fut de 20-32 avec une moyenne de points mérités de 4,70. Le retour en santé d'Aaron Sanchez devrait aider, mais est-ce que la confiance de Joe Biagini comme releveur sera affectée par ses contre-performances en tant que partant?

La direction des Blue Jays aura des décisions à prendre d'ici la date limite des transactions du 31 juillet. L'équipe peut encore s'accrocher dans la course au meilleur deuxième, mais il y a sept équipes devant eux.

La saison dernière, les Orioles de Baltimore et les Jays ont eu besoin de 89 victoires afin de jouer le match à élimination directe. Toronto devra donc décrocher au moins 50 victoires lors des 81 derniers matchs pour espérer une place comme meilleur deuxième.

Les Jays n'ont toujours pas trouvé de solution au premier rang du rôle offensif - Jose Bautista n’en est pas une, solution. Selon moi, le scénario idéal pour le directeur général Ross Atkins serait de faire l'acquisition d'un premier frappeur pouvant se rendre sur les buts de façon régulière. Ainsi Josh Donaldson, Justin Smoak et Kendrys Morales auraient plus de présences au bâton avec des coureurs sur les sentiers.

Mais est-ce qu’Atkins a les moyens de se payer un vrai premier frappeur? A-t-il le budget et le talent nécessaire dans les mineures afin de transiger pour l’obtention de ce genre de joueur? Si le DG analyse son équipe de façon honnête, il en viendra fort probablement à la conclusion que les Red Sox de Boston, les Yankees de New York et les Rays de Tampa Bay ont des formations supérieures à la sienne cette saison et il ne sera pas acheteur le 31 juillet.

Sera-t-il vendeur?