Crédit : AFP

MLB

L'éclosion de Justin Smoak

L'éclosion de Justin Smoak

Sylvain Rondeau

Publié 23 juin 2017
Mis à jour 23 juin 2017

Justin Smoak a choisi la bonne saison pour enfin sortir de sa coquille. Un moment parfait puisqu'Edwin Encarnacion est parti à Cleveland et Kendrys Morales n'arrive pas à combler les statistiques laissées sur la table par Encarnacion.

Saviez-vous que Justin Smoak était vu comme un espoir de haut niveau lorsqu'il a été repêché par les Rangers du Texas en 2008? En fait, il a été classé 2e meilleur espoir de l'organisation en 2009 et Baseball America le plaçait au 13e rang de tous les espoirs.

À l'époque, les dépisteurs voyaient en lui un frappeur ambidextre avec de la puissance, mais surtout avec une grande discipline au bâton et un joueur très efficace défensivement.

Le problème avec Smoak, est qu'il a livré la marchandise dans les rangs mineurs, mais dès qu'il a fait son entrée dans les majeures, tout est devenu compliqué.

Frappeur de ,285 aux niveaux A, AA et AAA, Smoak a tout simplement perdu son oeil au bâton. Il a maintenu des moyennes catastrophiques de ,218 - ,234, - ,217 - ,202 - ,226 et ,217 la saison dernière en plus de frapper 20 circuits une seule fois en 2013. En fait, la longue balle a toujours été sa marque de commerce et c'est ce qui lui a permis de rouler sa bosse à travers la ligue. Il est passé des Rangers aux Mariners avant de rebondir à Toronto. Ces équipes ont toujours gardé espoir qu'il retrouverait sa fameuse discipline au bâton.

Dans les rangs mineurs, son pourcentage de retraits sur des prises était de 14 ou 15%, mais dans les majeures, il est passé à plus de 22% en moyenne avec un sommet à 32% avec les Jays l'an dernier. Juste 1% d'augmentation représente beaucoup de retraits supplémentaires sur une saison complète et explique la chute de la moyenne au bâton.

Cette saison, Smoak s'est ajusté et semble avoir retrouvé les chiffres qui avaient fait de lui un espoir de grande qualité il y a dix ans. Il frappe pour ,303 avec déjà 20 circuits et 47 points produits. Il est surtout retiré sur des prises 18% du temps, soit près de 50% d'amélioration comparativement à la saison passée.

Aux Jays d'en profiter maintenant.

Voici le tour d'horizon.

Kyle Schwarber : Les Cubs viennent de l'envoyer dans les mineures pour qu'il retrouve sa confiance. Il est très loin d'être le joueur d'impact supposé être cette saison avec sa moyenne de ,171. Ne perdons pas espoir, car s'il retrouve son oeil au bâton, il sera d'un grand secours pour sauver la saison des Cubs.

Aaron Judge : Malgré ce que plusieurs experts disaient, il ne dérougit pas, mais pas du tout. Il domine tout le baseball avec ses 25 longues balles. Il a fait passer sa moyenne de ,300 le 1er mai dernier à ,331 en date d'aujourd'hui. Il occupe le 5e rang du baseball avec 57 points produits et il a même volé 6 buts. Il est le nouveau roi dans le Bronx.

Astros Houston : Ils viennent déjà d'atteindre le plateau des 50 victoires, et ce, en 74 matchs seulement, un record de concession et la quatrième équipe la plus rapide de l'histoire du baseball majeur. Vous doutez encore de leur supériorité cette saison? Ils ont vraiment tous les outils pour aller jusqu'au bout. À condition que les partants, dont Dallas Keuchel, reviennent en santé.

Matt Adams : Il continue à rendre de précieux services aux Braves d'Atlanta en l'absence de Freddie Freeman. En 31 matchs depuis son acquisition des Cardinals, il a frappé 12 circuits et produit 31 points. En 31 matchs avec les Cards en début de saison, il avait seulement un circuit... Ce qu'un changement d'air peut faire.

Travis Shaw : Les Red Sox ont misé sur Pablo Sandoval pour jouer au 3e but cette saison, mais ils ont misé sur le mauvais cheval alors qu'ils ont échangé Travis Shaw contre Tyler Thornburg qui n'a toujours pas lancé une seule manche cette saison. Pour sa part, Shaw frappe pour ,298 avec 14 circuits et 51 points produits. Ouch!