Pittsburgh - Nashville

Présence incertaine de Ryan Ellis

Publié | Mis à jour

Peter Laviolette déteste parler des possibles changements au sein de sa formation. Il aime encore moins partager des détails au sujet d’un joueur blessé.

Respectueux de sa propre philosophie, l’entraîneur en chef des Predators s’est fermé comme une huître pour décrire l’état de santé de Ryan Ellis.

En conférence de presse, Laviolette a utilisé un seul mot lorsqu’un collègue lui a demandé s’il pouvait dévoiler des informations sur la blessure à Ellis.

«Non», a-t-il répliqué.

Ellis s’est blessé en deuxième période après un contact avec l’ailier Patric Hornqvist lors de cette dégelée de 6-0 contre les Penguins.

Un défenseur clé

Avec un retard de 3-2 dans cette finale de la Coupe Stanley contre les Penguins de Pittsburgh, les Predators se croiseront les doigts pour revoir Ellis en uniforme lors du sixième match, dimanche, au Bridgestone Arena. Le petit défenseur à la barbe hirsute est un membre clé du formidable top quatre à la ligne bleue des Preds. Il forme un très bon duo avec le Suisse Roman Josi.

«Ryan est un très bon joueur, a rappelé Mattias Ekholm, un autre membre du top quatre. Il a franchi de grandes étapes cette saison et il est un bon meneur pour notre équipe. Il joue de grosses minutes. Il est sensationnel depuis le début des séries.»

En séries, Ellis vient au troisième rang chez les défenseurs, avec 13 points
(5 buts, 8 passes) en 21 rencontres. Il est le quatrième défenseur le plus utilisé au sein des Predators, avec un temps de jeu moyen de 23 min 23 s.

Le soleil s’est levé

Si les Preds ont joué de malchance avec les blessures aux attaquants Ryan Johansen et Kevin Fiala, ils ont pu miser sur les six mêmes défenseurs depuis le début des séries.

Advenant la perte d’Ellis, Matt Irwin obtiendrait plus de responsabilités.

Les Predators gardaient le moral même s’ils feront maintenant face à l’élimination contre les Penguins.

«Nous devons réaliser que le soleil s’est encore levé ce matin, a philosophé l’attaquant Colin Wilson. C’est une position difficile. Mais nous jouons au hockey au mois de juin. La vie est belle.»

Invaincus à leurs deux matchs en finale dans la capitale du country, les Predators se réconfortaient également à l’idée de renouer avec leurs partisans endiablés pour ce sixième match.

Colton Sissons a reçu la bénédiction du département de la sécurité des joueurs de la LNH. Le centre des Predators n’a pas été suspendu pour le double-échec qu’il a asséné au visage du défenseur Olli Maatta des Penguins en fin de troisième période.