Pittsburgh - Nashville

Peter Laviolette refuse de parler de momentum

Publié | Mis à jour

Les Predators semblent avoir le vent dans les voiles. Mais Peter Laviolette reste prudent.

L’entraîneur-chef des «Preds» refuse de dire que le momentum est du côté de son équipe dans la finale de la Coupe Stanley contre les Penguins.

«À ce point-ci de la série, il n’y a pas de momentum ou de désespoir, d’un côté comme de l’autre. C’est plutôt un affrontement entre deux équipes prêtes à tout pour gagner», a indiqué Laviolette à quelques heures du cinquième affrontement, jeudi matin.

«Si une équipe a le momentum et l’autre a l’énergie du désespoir, c’est cette dernière qui est la plus dangereuse», a-t-il ajouté, rappelant que sa troupe devra au moins gagner un match à Pittsburgh si elle veut enlever les grands honneurs.

Voyez son point de presse intégral dans la vidéo ci-dessus, de même que celui de son homologue des Penguins, Mike Sullivan.