2017 NHL Stanley Cup Final - Game Five

Crédit : AFP

Pittsburgh - Nashville

Maîtres chez eux 2!

Maîtres chez eux 2!

Michel Godbout

Publié 08 juin 2017
Mis à jour 08 juin 2017

Cette fois, c'était au tour des Penguins d'être maîtres chez eux.

Le match précédent, c'était les Prédateurs.

Tel est le scénario de cette finale de la Coupe Stanley, aucune équipe n'a réussi à remporter un match dans l'amphithéâtre adverse.

Mais dans le cas des trois victoires de Pittsburgh, une tendance émerge: ils ont marqué aux moments les plus cruciaux.

Il existe une loi non écrite au hockey.

Une que chaque entraîneur répète à ses joueurs avant tous les matchs: soyez aux aguets en début et en fin de période.

Je ne sais pas si Peter Laviolette l'a dite à ses hommes ou si ces derniers n'étaient pas à l'écoute mais force est d'admettre qu'ils n'ont pas compris l'importance de ces moments clés.

En marquant un but en début de rencontre, les Penguins ont chambardé le plan de match de Nashville.

Soudainement et rapidement de surcroît, ils doivent se mettre en mode "hockey de rattrapage".

Les Prédateurs se voient donc forcés de pousser l'attaque davantage et de prendre des risques. Pittsburgh n'a plus qu'à en tirer avantage.

C'est ce qu'ils ont fait.

Après avoir creusé l'écart de deux buts, la situation s'est exacerbée.

Inconscient du peu de temps restant à la première période, Nashville a laissé Pittsburgh porter la marque à 3-0.

Encore une fois, Nashville a forcé le jeu et les Penguins ont capitalisé.

L'importance des débuts et fin de période, Pittsburgh l'a bien saisie. Dans les deux premières rencontres, ils ont marqué lors de ces moments clés et ils sont sortis vainqueurs. Le cinquième rendez-vous a été du copier-coller.

Leur premier but a été marqué à 1 minute 31, le troisième alors qu'il n'y avait que 11 secondes à jouer en première période. Le quatrième but est survenu après une minute 19 secondes d'écoulées au second engagement.

Comment voulez-vous que Pete Laviolette implante son plan de match?

Il n’en a jamais eu l'occasion.

Chose certaine, il devra trouver une façon de le faire lors du match numéro six s'il ne veut pas voir les Penguins parader avec la Coupe dans le Bridgestone Arena.

Sauf que cette série est toujours à l'avantage de l'équipe hôtesse, on risque donc de prolonger le plaisir!