SPO-2017-NHL-STANLEY-CUP-FINAL---GAME-FOUR

Crédit : AFP

Pittsburgh - Nashville

La touche de Phil Housley se fait sentir

Publié | Mis à jour

Près du quart (14) des 60 buts marqués par les Predators de Nashville depuis le début des séries éliminatoires l’ont été par leurs défenseurs.

Si vous vous demandez pourquoi les arrières de cette formation sont si efficaces en attaque, votre réponse se trouve possiblement derrière leur banc.

Adjoint à Barry Trotz et à Peter Laviolette depuis la saison 2013-2014, Phil Housley a joué 1495 matchs dans la LNH.

«Phil possède une connaissance du jeu inégalée. Il a été l’un des meilleurs défenseurs à jouer dans la LNH. Ses chiffres, sa carrière et tout ce qu’il a accompli parlent d’eux-mêmes. Il commande le respect», a déclaré P.K. Subban, plus tôt dans la série.

Au cours de ces 21 saisons, dont huit dans l’uniforme des Sabres, le défenseur américain a récolté 1232 points, dont 338 buts.

À ce jour, Housley occupe le quatrième rang chez les défenseurs les plus productifs de l’histoire, derrière Raymond Bourque (1579 points), Paul Coffey (1531) et Al MacInnis (1274). Un classement identique à celui que l’on retrouve dans la colonne des buts.

«Quand tu mises sur un entraîneur comme lui, tu reviens au banc et tu écoutes ce qu’il dit. Tu veux entendre ce qu’il a à dire et tout absorber, a raconté Subban. Même en le regardant pendant les entraînements, on peut apprendre de lui. C’est un gars tellement intelligent. Les conseils qu’il nous donne sont judicieux.»

Un candidat de choix

Subban et ses coéquipiers devront s’assurer de profiter au maximum de chacun d’eux, car le jour n’est pas loin où l’homme de 53 ans dirigera sa propre formation.

D’ailleurs, certains le voient déjà à Buffalo, en Floride, et même avec les Rangers.

«On prend les jours un à la fois. On va disputer cette finale et on verra ce qui arrivera par la suite, a sagement répondu Subban. Cela dit, plusieurs grands joueurs sont devenus entraîneurs par la suite, sans grand succès. La différence avec Phil, c’est qu’il sait quand et comment parler à ses joueurs de façon à ce que ceux-ci soient enclins à appliquer ses consignes.»

Venant de la part de Subban, il s’agit là de tout un compliment!