Pittsburgh - Nashville

Rinne et Nashville, une histoire d’amour

Publié | Mis à jour

Pekka Rinne croyait rebondir à son retour au Bridgestone Arena. Méconnaissable à ses deux premiers matchs de cette finale de la coupe Stanley, Rinne a été sensationnel devant ses propres partisans.

Les chiffres ne mentent pas. Après deux rencontres contre les Penguins, le Finlandais avait un dossier de 0-2 avec une moyenne de 4,69 et un taux d’efficacité de ,778. À ses deux derniers matchs, il a redoré son blason avec une fiche de 2-0, une moyenne de 1,00 et un taux d’efficacité de ,962.

«Il y a toujours des hauts et des bas au hockey, a rappelé Rinne. Tu dois rester le plus calme possible. À nos deux premiers matchs de cette finale, nous avons fait plusieurs bonnes choses. Mais personnellement, je n’étais pas heureux de mon jeu. J’ai regagné ma confiance à mes deux derniers matchs. C’est gros pour l’équipe et pour moi. C’est souvent une question de confiance pour un gardien.»

Le meilleur coéquipier

À sa neuvième saison complète à Nashville, Rinne est probablement le joueur le plus populaire des Predators.

«Les partisans l’aiment vraiment, a dit Josi. Dès qu’on nomme son nom pour la formation partante, ils bondissent de leur siège. C’est toujours la réaction la plus bruyante. Il mérite tellement cette vague d’amour puisqu’il est le meilleur coéquipier possible.»

Avant le troisième match de la finale, Rinne a reçu une immense ovation en sautant sur la patinoire. Il a été grandement touché par ce geste.

«Je me souviendrai toujours de la réaction de nos partisans à notre premier match en finale à Nashville, a souligné Rinne. Même si je joue pour cette équipe depuis longtemps, j’avais la chair de poule. C’était tellement un bon sentiment. J’ai le sentiment qu’à nos deux derniers matchs, la planète hockey réalise à quel point nous misons sur de bons partisans. Nashville a fait les choses en grand avec cette finale.»

«Pour moi, c’est ma maison, a-t-il continué. Je suis ici depuis longtemps. Je me trouve chanceux puisque j’ai vu la croissance du hockey dans cette ville. Juste de faire partie de cette aventure, ça signifie beaucoup pour moi.»