2017 NHL Stanley Cup Final - Game Three

Crédit : AFP

Pittsburgh - Nashville

L’attaque passe par les défenseurs

Publié | Mis à jour

Les Predators ont huit joueurs avec 10 points ou plus depuis le début des séries. Du nombre, il y a quatre défenseurs avec Roman Josi (14 points), Ryan Ellis (12 points), P.K. Subban (11 points) et Mattias Ekholm (10 points).

Ce n’est pas un secret. La grande force des Predators se retrouve à la ligne bleue. Ils misent sur un remarquable top 4, probablement le meilleur de la Ligue nationale.

«Je n’ai pas assez de mots pour eux, a dit le gardien Pekka Rinne au sujet du top 4. C’est l’épine dorsale de notre équipe. Ce sont de bons défenseurs et ils créent beaucoup d’attaque.»

Des quatre, Josi est l’un des plus silencieux, mais il a une valeur inestimable.

«Roman est formidable, a mentionné le capitaine, Mike Fisher. Il est l’un des meilleurs de la LNH. Il défend tellement bien son territoire, il ne reçoit pas assez de crédit pour son jeu défensif. Il marque de gros buts pour nous. Il fait tout sur la patinoire. Il peut surveiller Crosby et finir un match avec trois points.»

«Je joue avec Josi depuis cinq ans et je connais son immense valeur, a renchéri l’ailier Craig Smith. Si la finale de la Coupe Stanley peut l’aider à faire parler plus de lui, c’est tant mieux.»

Après les Oilers et les Kings

Les Predators sont la troisième équipe seulement avec quatre défenseurs qui comptent 10 points ou plus en séries. Les Oilers d’Edmonton de 1984 et les Kings de Los Angeles de 1993 avaient aussi réalisé cet exploit. Dans les années 1980 et 1990, ils se marquaient toutefois plus de buts qu’en 2017.

«Ça fait partie de notre identité comme équipe, a expliqué Josi. Nous aimons appuyer l’attaque. Nous nous défendons à cinq et nous attaquons à cinq. Notre priorité reste de bien défendre notre territoire, mais si nous avons la chance de foncer en territoire adverse, nous n’hésiterons pas.»

Le 87 et le 71 rebondiront

Auteur d’un but, deux passes, six tirs et d’une fiche de +2 en 23 min 36 s lors du troisième match, Josi a aussi trouvé un moyen de réduire au silence Crosby. Josi et Ellis ont passé la grande majorité de la rencontre à suivre à la trace Crosby, alors que Ekholm et Subban avaient comme mandat de freiner Malkin.

«Nous jouons bien défensivement contre eux, a mentionné Josi. Nous travaillons fort pour réduire leur espace et leur temps de réaction. Ils sont deux des meilleurs joueurs au monde. Nous savons qu’ils chercheront à rebondir.»

«Crosby et Malkin ont tellement d’expérience en séries, ils ont déjà joué en finale avant cette année, a-t-il continué. C’était bien lors de la dernière rencontre, mais nous devrons être encore meilleurs pour le quatrième match.»