Pittsburgh - Nashville

Engagement tenu!

Engagement tenu!

Michel Godbout

Publié 04 juin 2017
Mis à jour 04 juin 2017

La mise en scène était presque hollywoodienne.

P.K. Subban déclare après la deuxième défaite des siens que ses Prédateurs remporteraient le prochain match.

L'engagement était clair.

Pas une promesse ferme à la Marc Messier, mais quand même, Subban prévoyait une victoire devant les siens. Disons que ce genre de déclaration est un terrain glissant. 

D'abord, elle place énormément de pression sur lui, mais tout autant sur ses coéquipiers. Par le fait même, on retire de la pression aux Penguins qui entament le match sachant que ce sont les Prédateurs qui se doivent de gagner, car ils l'ont déclaré publiquement.

Sans oublier qu'advenant une défaite, la crédibilité de Subban pourrait en souffrir.

Mais rien de cela ne s'est produit, sauf la prévision de P.K.!

Tel un prophète des temps modernes, le 76 a prévu le coup. Et quel coup!

Il jouait gros avec sa déclaration, mais les grands joueurs savent répondre aux défis qu'ils s'imposent. Les bonnes équipes aussi et Nashville a répondu présent.

Dominants au chapitre des mises en échecs, des tirs au but et sur le jeu de puissance, les Predators ont offert une leçon de hockey aux Penguins. Tout souriait aux Predators dans ce match.

Pekka Rinne a retrouvé son aplomb, celui qui a fait de lui un candidat au trophée Conn-Smythe depuis le début des séries.

Frédérick Gaudreau a marqué 42 secondes après le but égalisateur de Roman Josi en deuxième période et le Bromontois a assené le coup au foie aux Penguins. 

Lorsqu'on obtient un but de la part d'un joueur de soutien, c'est que tout baigne!

Son but s'est aussi avéré celui de la victoire. Un deuxième dans la LNH pour cet oublié du repêchage, son autre filet avait également été marqué en finale.

Avant le match, Hank Williams fils a adapté son thème de la NFL Are you ready for some football? en scandant aux partisans Are you ready for the Predators?

La foule l'était... mais pas les Penguins!