Destination Coupe Stanley

Julien Gauthier : «On a comme perdu nos moyens»

Publié | Mis à jour

Les Sea Dogs de Saint John ont éprouvé des difficultés à la dernière Coupe Memorial et ce n'est pas ainsi que les joueurs souhaitaient terminer la saison.

Écoutez l'entrevue avec Julien Gauthier dans la vidéo, ci-dessus.

La troupe de Danny Flynn n’a enregistré qu’une seule victoire au prestigieux tournoi, qui réunit les meilleures formations du Canada. Et ce après avoir remporté les honneurs dans le circuit Courteau.

«On a terminé nos séries très fort. Lorsqu’on est arrivé à la Coupe Memorial, on était nerveux», a raconté l’attaquant Julien Gauthier, jeudi, à Destination coupe Stanley, sur les ondes de TVA Sports.

À sa deuxième expérience au grand tournoi canadien, l’espoir des Hurricanes de la Caroline a encore vu son parcours s’arrêter en demi-finale.

En 2014, revêtant les couleurs des Foreurs de Val-d’Or, l’attaquant de Pointe-Aux-Trembles a subi l’élimination contre les Oil Kings d’Edmonton, vainqueurs de cette édition.

«On avait la meilleure équipe sur papier, a-t-il assuré. On a comme perdu nos moyens. On les a retrouvés au troisième match, lorsqu’on a gagné 7-0 contre Seattle.»

Une défaite de 6-3 contre les Otters d’Erie en demi-finale, ce n’est vraiment pas ce qu’espéraient les Sea Dogs. Habitués à dicter la loi sur la patinoire, ils l’ont uniquement appliquée contre les Thunderbirds.

En quatre matchs, ils n’ont jamais dirigé plus de 30 tirs vers les gardiens adverses. Ils avaient maintenu une moyenne d’environ 40 tirs en séries au Québec.

Selon Gauthier, une baisse d’énergie y était pour beaucoup.

«On a donné tout ce qu’on avait, même si on était fatigué. On a bien travaillé. J’étais fier des gars et ç’a été une belle saison. Mais quand tu finis ta carrière junior de cette façon, c’est un peu plate.»

L’ailier de 19 ans profitera de deux semaines de congé avant de reprendre son entraînement en vue du camp des recrues des Hurricanes.

Il tentera par la suite de se tailler une place avec le grand club ou dans l’effectif des Checkers de Charlotte, la filiale des «Canes»  dans la Ligue américaine.