Pittsburgh - Nashville

Le caractère des Predators

Le caractère des Predators

Patrick Lalime

Publié 30 mai 2017
Mis à jour 30 mai 2017

Après la première période, lundi, je me promenais sur la galerie de presse et j’entendais plusieurs personnes dire que ce ne serait pas une longue série.

On ne peut blâmer ces gens. Les Penguins venaient de marquer trois buts sans riposte et les Predators semblaient à terre.

Mais les joueurs des Predators sont rentrés au vestiaire et on a vu une toute autre équipe en deuxième période. On a vu de quoi cette équipe était faite.

Empêcher les Penguins de lancer au but pendant 37 minutes, c’est incroyable.

Malgré la défaite, les Predators seront confiants lors du prochain match. Ils savent qu’ils peuvent neutraliser la dangereuse attaque des Penguins.

À l’inverse, du côté de la bande de Sidney Crosby, il y a un petit doute qui s’est installé. Même si les Penguins ont gagné, ils savent qu’ils n’ont pas été à la hauteur pendant une bonne partie du match.

Pekka Rinne va rebondir

Ce type de match est le plus difficile pour un gardien. Pekka Rinne a été faible sur le premier but, mais ensuite, il a été témoin d’un jeu parfait et d’une malchance.

Après trois buts rapides de la sorte, tu veux recevoir des lancers pour te racheter, mais il n’a pas eu cette chance. Il a eu beaucoup de temps pour penser à ces buts et lorsqu’il a finalement fait face à un lancer, il a cédé.

Tu as l’impression de laisser tomber tes coéquipiers dans ce temps-là et c’est pourquoi il rebondira, je n’ai aucun doute là-dessus.

Pour ce qui est de ses coéquipiers, ils ont beaucoup de positif à retirer du premier match. Ils devront jouer de la même façon que lors des deux dernières périodes.

Et du côté des Penguins, je m’attends à voir de l’acharnement. Ils doivent jouer comme ils l’ont fait lors des 10 dernières minutes de la première période.

Nous devrions avoir droit à tout un match no 2.