Club de foot Montréal

La sainte colère de Mauro Biello

Publié | Mis à jour

L’entraîneur de l’Impact, Mauro Biello, était de fort mauvais poil lors de la mi-temps du match contre les Whitecaps, mardi dernier.

Le onze montréalais venait tout juste de disputer une période de soccer assez gênante, lors de laquelle il avait accordé deux buts à la formation de Vancouver.

«Pour être franc, moi je suis sorti (du vestiaire), parce que j'ai vu que Mauro n'était pas de bonne humeur», a raconté le capitaine Patrice Bernier, jeudi, à la suite de l’entraînement de l’équipe.

J'ai vu Mauro... et j'ai préféré aller sur le terrain pour continuer à m'échauffer, sachant que j'allais peut-être entrer, a poursuivi le numéro 8. Le message a passé et il a été bien entendu.»

L’Impact a en effet mieux joué en deuxième demie, inscrivant un but en plus de créer plusieurs autres bonnes chances.

«Je voulais donner un peu d'émotion au groupe, a mentionné l’entraîneur. À la fin, c'est ça. Il faut avoir de l'émotion.»

Biello a aussi eu de bons mots pour le jeune David Choinière, qui a inscrit le but de l’Impact.

Ignacio Piatti et Hernán Bernardello, ennuyés par des pépins physiques, n’ont pas participé à l’entraînement sur la pelouse.

Voyez le reportage de Frédérique Guay dans la vidéo ci-dessus.