Coupe Memorial

Sea Dogs-Otters, prise 2

Sea Dogs-Otters, prise 2

Mikaël Lalancette

Publié 25 mai 2017
Mis à jour 25 mai 2017

Les Sea Dogs de Saint-Jean auront une occasion en rêve de venger leur humiliante défaite de 12-5 de lundi soir dernier.

En gagnant vendredi, la troupe de Danny Flynn accèderait à la grande finale de cette Coupe Memorial 2017.

Une rédemption en quelque sorte!

Le défi est de taille : les champions ontariens, les Otters d’Erie.

Est-ce que la défaite de 12-5 contre Erie a fait mal? Certes, oui. Mais vendredi soir, elle ne voudra plus rien dire.

Depuis neuf ans, sept des neuf gagnants en demi-finale avaient pourtant perdu le match du tournoi à la ronde contre ce même adversaire. Nouveau match, nouvelle réalité. C'est la beauté de ce tournoi.

Le mieux placé pour en parler chez les Sea Dogs : l’entraîneur adjoint Paul Boutillier. Il était encore un jeune loup quand Sherbrooke avait battu Kitchener 10-4 dans le premier match du tournoi de la Coupe Memorial de 1982. En grande finale, les Rangers avaient pris leur revanche, en battant les Castors par la marque de 7-4. L’adjoint de Danny Flynn avait été nommé sur l’équipe d’étoiles cette année-là.

Deux ans plus tard, c’était au tour des Rangers de se faire faire le coup. Ils avaient battu les 67 d’Ottawa 7-2 dans la ronde préliminaire, avant de trébucher 7-2 en grande finale.

Les Otters se pointent en demi-finale après une dure défaite contre Windsor. Les hommes de Kris Knoblauch voudront rebondir.

Une chose me chicote avec les Sea Dogs. Ils ont obtenu 22, 23 et 28 tirs dans leurs trois matchs de la ronde préliminaire. C’est insuffisant pour gagner des matchs à partir de maintenant.

En entrevue jeudi matin, le pilote des Otters a tenté de se faire rassurant sur la tenue de son gardien de but, Troy Timpano. Le gardien des Otters affiche un médiocre taux d’efficacité de ,823 depuis le début du tournoi. Ça aussi c’est insuffisant pour espérer gagner une coupe Memorial dans un tournoi aussi relevé.

Pour leur part, les Spitfires de Windsor méritent vraiment leur place en grande finale. Ils ont été convaincants contre toutes les équipes du tournoi. Les deux espoirs du CH, Mikhail Sergachev et Jeremiah Addison, jouent du hockey inspiré.

Et que dire de Michael DiPietro, le meilleur gardien depuis le début du tournoi.

Les Spitfires seront une équipe coriace en grande finale.

Bref, impossible de prédire qui va soulever le plus prestigieux trophée du hockey junior canadien ce dimanche.