SPO - COUPE MEMORIAL Seattle Thunderbirds vs Saint John Sea Dogs

Crédit : Dominic Chan / Agence QMI

Coupe Memorial

Le propriétaire des Sea Dogs est descendu dans le vestiaire

Publié | Mis à jour

Scott McCain s’immisce rarement dans les opérations hockey des Sea Dogs de Saint-Jean. Le propriétaire a dérogé à son habitude avant le troisième match de son équipe, mardi soir.

Le grand homme d’affaires a cru bon s’adresser à ses jeunes joueurs tout juste avant qu’ils ne sautent sur la glace pour la rencontre plus qu’importante face aux Thunderbirds de Seattle.

Il avait un message d’espoir à livrer et une dose de confiance à insuffler à ses champions de la LHJMQ.

«Il nous a dit que nous représentons fièrement la Ville de Saint-Jean et nous a donné une bonne tape dans le dos, a raconté Bokondji Imama, le seul joueur avec le capitaine Spencer Smallman à avoir rencontré la presse, mercredi, au lendemain de la victoire.

«Il nous a dit que nous sommes capables de jouer à la hauteur de notre talent dans ce tournoi, a continué le robuste attaquant montréalais. C’est vrai que nous pouvons le faire et nous l’avons montré.

«C’est bien d’avoir reçu sa pleine confiance. Nous avons remonté la nôtre et nous pouvons maintenant donner un coup pour passer en finale», a signalé le capitaine Spencer Smallman.

Boko s’est d’ailleurs dit surpris de voir le propriétaire descendre dans le vestiaire avant un duel. Il a plutôt l’habitude de s’y présenter après les matchs.

Flynn ne s’avance pas

L’entraîneur-chef Danny Flynn n’a pas voulu s’étendre sur le sujet, se contentant de témoigner du support de son patron. Un message qu’il a d’ailleurs apprécié. Au fil de ses 30 ans de carrière dans le monde du hockey, il a fréquemment vu ses supérieurs s’inviter dans les opérations quotidiennes. Rusé et sage, il n’a toutefois pas voulu les nommer. Il a souri et secoué la tête en blaguant.

Il a vite passé à l’analyse du match de la veille. Donc, pourquoi ne pas l’écouter? «Nous avons appliqué un meilleur échec avant et nous avons aussi mieux pourchassé la rondelle. Nous étions trop nerveux et nous serions trop le bâton dans les deux premiers matchs.»

Il faut noter que ses Sea Dogs ont réagi différemment en prenant l’avance une première fois dans ce tournoi. «On l’a vu et senti aussitôt sur le banc. La pression a descendu d’un trait et nous avons joué selon notre identité», a expliqué Smallman.

Congé

Les champions de la LHJMQ ont profité d’une journée de congé, mercredi, hormis une courte présence pour s’adresser aux quelques membres de la presse.

Ils ont ainsi pu passer du temps en groupe et avec leur famille en visitant le centre-ville de Windsor. En soirée, certains d’entre eux se sont pointé le bout du nez au WFCU Center, question de voir leurs prochains adversaires à l’œuvre. Ils devront de toute façon battre les Otters et les Spitfires s’ils veulent soulever la coupe.