Crédit : Dominic Chan / Agence QMI

Hockey

Réunion nationale

Publié | Mis à jour

Quand les Sea Dogs et les Otters d’Érié sauteront sur la glace lundi soir, ce sera une réunion entre anciens coéquipiers de l’équipe nationale junior.

Voyez ce match de la Coupe Memorial MasterCard à TVA Sports 2 dès 19h.

D’un côté, Thomas Chabot, Julien Gauthier et Mathieu Joseph. Et de l’autre, Anthony Cirelli, Taylor Raddysh et Dylan Strome. Malgré une médaille d’argent au cou gagnée ensemble en janvier, ils ne se feront surtout pas de quartier sur la glace du WFCU Center.

«Ils ont un rôle très important dans leur équipe, a mentionné avec justesse Joseph, à propos de ses prochains adversaires, qu’il connaît très bien. Ils peuvent faire des dommages très rapidement.»

À leur premier match du tournoi, samedi, Cirelli, Raddysh et Strome ont totalisé quatre points. Strome a d’ailleurs porté le coup fatal aux Thunderbirds en troisième période.

Le défenseur des Dogs de Port City Thomas Chabot le gardera à l’oeil. «Il a tellement d’habiletés et il est excellent en possession de rondelle, a-t-il justifié à propos du prometteur espoir des Coyotes de l’Arizona. Les Otters ont beaucoup de puissance sur leurs différents trios, il faudra tous les surveiller.»

Les six membres de l’édition 2017 de l’équipe nationale ont d’ailleurs piqué un brin de jasette au banquet d’ouverture du tournoi canadien, mercredi.

«Ce sera spécial de se retrouver. Je sais qu’ils veulent gagner, mais je veux gagner ce trophée-là moi aussi», a lâché Chabot, alors que son coéquipier Simon Bourque tendait de le divertir en entrevue.

En terrain connu

De l’autre côté, l’entraîneur-chef des Otters, Kris Knoblauch, a émis des réserves sur la rencontre, lui qui a côtoyé les représentants des Sea Dogs lors du Mondial Junior. Il était l’adjoint de Dominique Ducharme derrière le banc et responsable du jeu de puissance.

Connaissant leurs tendances et leurs talents, il craint une explosion. La formation des Maritimes ne peut surtout pas se permettre d’encaisser un deuxième revers.

«C’est énervant un peu, car ce sera tout un défi. Je sais pertinemment que les Sea Dogs n’ont pas joué à leur plein potentiel au premier match contre Windsor. Je suis persuadé qu’ils disputeront tout un match.»

Entraînement complet

Après une journée de repos samedi, les hommes de Danny Flynn ont tous sauté sur la patinoire pour un entraînement complet de 75 minutes, dimanche matin.

«Il fallait travailler sur notre exécution, car elle a été atroce contre les Spitfires, a émis Joseph. Il faut absolument revenir à notre plan de match, tirer plus souvent et se diriger au filet au lieu de rester en périphérie.

Contrairement à la veille, Flynn a esquissé un sourire. Il a signalé que ses joueurs ont chassé la nervosité. Il a apporté quelques changements à son système, mais n’a pas voulu en dire davantage. Il s’attend néanmoins à du jeu ouvert et intense.