Coupe Memorial

Les Spitfires pètent le feu

Publié | Mis à jour

Trois buts en 38 secondes et une performance sans bavure ont permis aux Spitfires d’enregistrer un deuxième gain au tournoi de la Coupe Memorial, dimanche soir.

À voir :

Avec cette volée en règle de 7-1 infligée aux Thunderbirds de Seattle, les hôtes du tournoi national s’assurent au moins d’une présence en demi-finale.

Ils ont donné une véritable leçon de hockey aux champions de la Ligue de l’Ouest, qui eux, ont multiplié les cafouillages en zone défensive.

Graham Knott, Julius Nattinen et Logan Brown ont sonné le début de leur long calvaire en déjouant trois fois le jeune gardien de 17 ans, Carl Stankowski, en l’espace de quelques clignements d’yeux.

Avec ces trois buts en 38 secondes, ils ont égalé le record de la Ligue canadienne vieux de 39 ans.

Coupe Memorial 101

En 1978, les Bruins de New Westminster, représentants de l’Ouest, avaient aussi frappé comme l’éclair face aux Draveurs de Trois-Rivières. Michel Bergeron était derrière le banc trifluvien à l’époque dans cette défaite de 6-3 le soir du dernier match du tour préliminaire.

Terminé ce cours d’histoire, les Spitfires ont donc chassé le portier après 5 min 26 sec et trois arrêts.

Les T-Birds ont freiné l’hémorragie au premier vingt, mais le mal était déjà fait. Ils n’ont su tirer profit d’une double supériorité numérique de 75 secondes.

Autres gaffes

Venu en relève, Rylan Toth a aussi vu ses coéquipiers gaffer derrière son filet après que Keegan Kolesar eut réduit l’écart en milieu de deuxième période. Nattinen n’en demandait pas tant pour inscrire son deuxième filet du match. Knott l’a rejoint en faisant dévier un tir de Jeremy Bracco en début du dernier tiers.

L’espoir du Canadien, Jeremiah Addison a ensuite fait secouer les cordages avec un tir parfait dans le haut du filet, terminant ainsi la soirée avec deux points.

Knott a finalement amassé son troisième point de la soirée, comme Brown, en refilant la rondelle à Bracco en fin de troisième période.

«C’était tout un match. Nous sommes dans le siège du conducteur dans le tournoi», a applaudi Bracco, l’espoir des Maple Leafs.

Addison a toutefois averti que la route vers la coupe n’est pas encore terminée.

«Il reste encore du travail à faire. C’est une fiche confortable de deux victoires, mais nous sommes l’équipe hôtesse, donc il faut aller jusqu’au bout», a tenu à signaler l’espoir du Canadien.

Les Thunderbirds n’ont plus droit à l’erreur, ils doivent absolument remporter leur dernier match, mardi soir, face aux Sea Dogs, s’ils veulent provoquer un bris d’égalité.