Crédit : AFP

Ski et planche

Erik Guay, chef de file

Publié | Mis à jour

Ses deux médailles aux championnats du monde et ses deux podiums en Coupe du monde de la dernière saison ont réglé la formalité : Erik Guay sera le chef de file de l’équipe canadienne de ski alpin durant la prochaine année olympique.

Impérial à l’épreuve du super-G et vice-champion à la descente des mondiaux à Saint-Moritz, en février dernier, le nom du Québécois domine la liste des athlètes dévoilée mercredi par Canada Alpin et dressée selon les résultats de l’hiver dernier et les choix discrétionnaires des entraîneurs.

Le skieur de Mont-Tremblant avait aussi porté sa récolte de podiums en carrière en Coupe du monde à 25 en terminant troisième aux super-G de Val Gardena, le 16 décembre, et de Kvitfjell, le 26 février. Il s’agit du plus haut total pour un skieur masculin dans l’histoire canadienne.

Six Québécois

D’un regard québécois, l’équipe de Coupe du monde n’offrira rien de nouveau avec les six mêmes skieurs qui en faisaient partie. Outre Guay, Dustin Cook, de Lac Sainte-Marie en Outaouais, a obtenu l’un des critères requis en terminant notamment sixième au super-G de Val Gardena le 16 décembre, lui qui a raté l’entière saison 2015-2016 en raison d’une blessure au genou droit.

Marie-Michèle Gagnon, originaire de Lac-Etchemin, conservera son statut d’aînée de l’équipe féminine. Mikaela Tommy (Wakefield), Laurence St-Germain (Saint-Ferréol-les-Neiges) et la Franco-Ontarienne Valérie Grenier, issue du club de Mont-Tremblant, gardent leurs acquis dans le groupe.

Gagnon, âgée de 28 ans, a obtenu le meilleur résultat féminin du pays aux mondiaux en Suisse avec sa sixième place au combiné. Elle a également frôlé le podium de la Coupe du monde dans cette discipline en terminant quatrième à Crans-Montana, le 26 février, après avoir signé quatre «top 10» dans des épreuves techniques durant la saison.

Trois en développement

La fédération a également dévoilé son équipe nationale de développement réservée aux skieurs nés en 1997 ou après. Trois des cinq skieurs confirmés proviennent du Québec, soit Simon Fournier et Marina Vilanova, tous deux de Mont-Tremblant, et Sierra Smith, du club Mont Sainte-Marie.