SPO-LHJMQ SEA DOGS  VS ARMADA

Crédit : MARTIN ALARIE/AGENCE QMI

Coupe Memorial

Des ajouts importants

Publié | Mis à jour

C’est en observant la formation des Spitfires de Windsor en novembre que l’état-major des Sea Dogs a décidé de frapper un coup de circuit à la date limite des transactions.

Sachant très bien qu’il visait une participation au tournoi de la Coupe Memorial, le directeur général, Trevor Georgie, a mis la main sur trois morceaux ayant goûté à l’évènement.

Julien Gauthier y avait pris part avec les Foreurs de Val-d’Or en 2014, à London. Simon Bourque et Callum Booth avaient vécu l’expérience à Québec l’année suivante. Le premier en tant que champion de la Coupe du Président et l’autre en tant que finaliste et gardien de l’équipe hôtesse.

Dans ses recherches, Georgie ne voulait pas juste déposer les cerises sur le dessus de son gâteau, il désirait ajouter des ingrédients se mêlant à l’équipe en place.

«J’avais identifié nos besoins spécifiques, a expliqué le DG recrue, qui a pris des risques calculés en soulignant le travail de recrutement de ses prédécesseurs. Il nous fallait des joueurs plus gros et talentueux. Je suis très fier de ce que nous avons réalisé cette année.

«Quand je regarde cette équipe, j’ai l’impression qu’elle se bat non pas contre un adversaire, mais bien contre le monde, a-t-il ajouté. Je crois que nous n’avons pas assez le respect des autres dans notre ligue et au Canada.»

Un rôle plus important

À ce qui pourrait être sa dernière expérience au tournoi de la Coupe Memorial, Gauthier endossera un rôle fort différent qu’il y a trois ans.

En marqueur naturel doté d’une grande force, il aura le mandat de guider l’attaque des Sea Dogs. En 2014, il évoluait sur la troisième unité offensive des Foreurs. «Je sais ce qui m’attend, je suis plus fébrile qu’à ma première expérience. Nous nous sommes donné le mot d’ordre qu’il faut à tout prix ramener la coupe à Saint John. Je sens qu’on a tout pour réussir», a exprimé celui qui a marqué 11 buts en 17 matchs éliminatoires dans la LHJMQ.

Bourque a quant à lui une petite dette envers son nouveau coéquipier et ancien rival Callum Booth. Il avait ravi sous son nez la Coupe du Président en 2015, dans une finale marquante entre l’Océanic et les Remparts.

«C’est drôle, parce qu’on voit les deux côtés de cette expérience, a mentionné Bourque. Je lui ai dit à la blague je lui devais une coupe. Il faudra être à notre affaire et se concentrer sur le hockey. C’est facile de s’éparpiller dans ce tournoi.»