Pittsburgh - Washington

Une autre immense déception en séries pour les «Caps»

Stéphane Turcot / TVA Sports

Publié | Mis à jour

Même si, pour une deuxième saison consécutive, les Capitals de Washington ont remporté la coupe du Président, ils ont encore failli à la tâche en séries.

Le capitaine Alex Ovechkin était peut-être blessé, mais ce même constat d'échec se reproduit depuis de trop nombreuses années.

Les «Caps» n'ont rien fait encore pour se départir de leur réputation de club qui croule sous la pression en séries...

Résignés et avec la mine déconfite. C'est toujours l'image des Capitals depuis 12 ans en séries. Depuis les débuts d'Alex Ovechkin en 2005, l'équipe n'a jamais réussi à passer le deuxième tour en éliminatoires.

Six fois ils ont subi l'élimination en deuxième ronde, trois fois au premier tour et ils ont été même exclus des séries à trois reprises

La dernière fois que les Capitals ont fait plus de deux rondes en séries, c’était en 1998, alors que Peter Bondra, Adam Oates et Dale Hunter étaient les meneurs de l’équipe.

Ils avaient perdu en finale de la Coupe Stanley contre les Red Wings de Detroit.

Depuis les 12 dernières années, aucun des entraineurs-chef, que ce soit Glen Hanlon, Bruce Boudreau, Dale Hunter, Adam Oates, ou Barry Trotz, n'a connu de grands succès en séries malgré des équipes souvent très talentueuses.

L’équipe talentueuse de 2016-2017 changera assurément de visage la saison prochaine. Elle changera son identité. Le directeur général Brian McLelland aura un été fort chargé alors que pas moins de 13 joueurs des Capitals pourront se prévaloir du  statut de joueur autonome et pas les moindres...

Parmis ceux qui auront droit à l’autonomie complète, il y a T.J. Oshie, Justin Williams et Kevin Shattenkirk, notamment.

Du côté des joueurs autonomes avec compensation il y aura entre autres une négociation importante à mener avec Evgeny Kuznetsov, 24 ans, qui avait été le premier choix de l'équipe en 2010.

Ils ne reviendront pas tous. Les Capitals de Washington vont assurément changer un peu leur recette pour essayer de retrouver une certaine dignité et crédibilité...

Voyez le reportage de Stéphane Turcot dans la vidéo ci-dessus.