Pittsburgh - Washington

Mike Sullivan: «Ce groupe excelle quand ça compte»

Publié | Mis à jour

Si les Penguins ont trouvé une façon de sortir gagnant de leur bataille en sept matchs contre les Capitals, c’est grâce au leadership et à l’expérience des joueurs dans le vestiaire, estime l’entraîneur-chef Mike Sullivan.

«Ce groupe trouve toujours une façon de répondre avec brio aux défis et à l’adversité, et les joueurs l’ont encore prouvé ce soir. Ils excellent quand l’enjeu est grand, c’est peut-être le meilleur match que nous avons disputé de toutes les séries éliminatoires», a déclaré Sullivan après la victoire des siens au compte de 2-0 mercredi soir.

Vrai, les Penguins ont dû faire face à plusieurs embûches depuis l’arrivée en poste de Mike Sullivan. Simplement dans cette série, ils ont dû composer sans Sidney Crosby lors du quatrième match et ont été privés des services d’un défenseur fiable en Trevor Daley. Connor Sheary en est un autre qui s’est absenté en raison d’une blessure. C’est sans compter l’absence du meilleur défenseur de l’équipe, Kristopher Letang.

«Tout part du leadership de ce groupe et de notre capitaine. Sid a la capacité d’élever son jeu d’un cran dans les grands moments. Il donne l’exemple, c’est un leader silencieux, il ne parle pas beaucoup, mais quand il le fait, on l’écoute», explique l’entraîneur.

Sidney Crosby n’est pas le seul à s’être attiré les éloges de son entraîneur. Avec ses 29 arrêts mercredi soir, Marc-André Fleury a blanchi la puissante attaque des Capitals à un moment crucial.

«“Flower” a été excellent durant toute la série. Encore ce soir, il a réalisé des arrêts clés, surtout en fin de deuxième période, a indiqué Sullivan. C’est ce que ça prend pour remporter des championnats et ce joueur a déjà prouvé sa valeur dans l’adversité.»