Crédit : AFP

New York - Ottawa

«Il n'y a rien qui change» - Alain Vigneault

Publié | Mis à jour

Alain Vigneault n’a pas dérogé mardi de sa routine habituelle le matin d’un match. Il a choisi de reposer ses joueurs à quelques heures du sixième match face aux Sénateurs d’Ottawa où son équipe fera face à l’élimination.

«Il n’y a rien qui change, nous avons préparé notre équipe et nous aurons du plaisir à jouer ce match, a dit Vigneault.

«Je vois ça comme une grande occasion. C’est vrai qu’il ne s’agit pas d’une rencontre comme une autre. L’enjeu est plus important. Mais la préparation reste la même. Nous devrons exécuter notre plan pour connaître du succès.»

À l’intérieur du vestiaire des Rangers, Ryan McDonagh a également rappelé un élément important.

«J’espère que les gars réalisent que nous ne gagnerons pas ce match par magie, a souligné le capitaine des Blueshirts.

«Même si nous avons bien joué contre les Sénateurs au Madison Square Garden, il ne faut pas croire que nous répèterons la même chose sans travailler très fort. Nous devons avoir la bonne mentalité.»

Depuis le début de cette série, les Rangers ont gagné leurs deux matchs devant leurs partisans, triomphant à chaque fois des Sénateurs par la marque de 4-1.

En bon capitaine, McDonagh restait très calme à quelques heures de ce sixième match.

«C’est possible d’avoir du plaisir, a-t-il dit. Tu joues au hockey pour vivre ce type de moment. Nous jouons une rencontre cruciale devant nos partisans. Je crois que ça nous aidera pour la gestion du stress.»

Les Rangers espèrent que l’expérience des dernières saisons aidera leur cause.

«L’expérience est une bonne chose, mais elle ne règle pas tout, a affirmé McDonagh. Comme je le dis, nous devrons jouer de la bonne façon. Nous aurons besoin d’exécuter notre plan de match. C’est ce que nous chercherons à accomplir.»

«Nous avons déjà vécu ce type de rencontre, a renchéri l’ailier Rick Nash. Nous restons positifs. Tu ne veux jamais te retrouver le dos au mur, mais c’est notre réalité. Il faut rester calme malgré tout.»

Anderson sur la glace

À l’image des Rangers, les Sénateurs n’ont pas tenu d’entraînement matinal. Craig Anderson a toutefois sauté sur la glace avec Pierre Groulx, l’entraîneur des gardiens.

Anderson avait pris congé, lundi, lors d’un entraînement optionnel de l’équipe.