Anaheim - Edmonton

Les Ducks complètent leur incroyable remontée en 2e prolongation!

Publié | Mis à jour

Tout baignait pourtant dans l’huile pour les Oilers...

Une incroyable remontée des Ducks leur a cependant coupé les ailes. Après avoir créé l’égalité 3-3 grâce à trois buts dans les quatre dernières minutes de la troisième période, ils ont couronné le tout en deuxième prolongation pour se sauver avec une victoire de 4-3 à Anaheim, vendredi soir.

À voir : Sommaire

Les Ducks sont la première équipe à combler un tel retard dans un contexte éliminatoire depuis... les Oilers en 1997.

L’entraîneur-chef des Ducks, Randy Carlyle, a osé en fin de troisième période en retirant son gardien, John Gibson. Sa stratégie a fonctionné à merveille... trois fois plutôt qu’une!

Ryan Getzlaf, Cam Fowler et Rickard Rakell ont touché coup sur coup la cible dans un intervalle de 3 minutes et une seconde pour forcer la prolongation et semer l’hystérie dans le Honda Center.

Après 86 minutes et 57 secondes de jeu, la foule a exulté de joie encore plus lorsque Corey Perry a marqué le but décisif.

Un but controversé

Le but égalisateur, inscrit par Rakell alors qu’il restait seulement 15 secondes à écouler au temps réglementaire, a provoqué une controverse.

À la reprise vidéo, on constate que Ryan Kesler semble gêner le travail du gardien Cam Talbot en retenant sa jambière droite.

Après révision, le but a bel et bien été accordé. Les arbitres ont jugé que Kesler n’avait pas commis d’obstruction aux dépens de Talbot. 

Avant cet invraisemblable revirement de situation, les Oilers se dirigeaient tout droit vers une autre victoire au domicile des Ducks, leur troisième en trois visites jusqu’à maintenant dans la série.

McDavid se lève

Dans les 60 premières minutes, le capitaine des Oilers, Connor McDavid, a été le joueur le plus productif de son équipe avec deux points. En deuxième période, il a profité d’une supériorité numérique pour doubler l’avance des visiteurs à 2-0.

McDavid a également participé au troisième but des siens, l’œuvre de Drake Caggiula plus tard dans l’engagement médian.

En fait, les trois buts des Oilers ont été obtenus au deuxième vingt. L’autre a été enfilé par Leon Draisaitl dès la 15e seconde.

Dans une cause perdante, Talbot a fait face à un barrage de 64 tirs. À l’autre bout, John Gibson a reçu 38 rondelles. 

La jeune formation albertaine avait amorcé la confrontation en signant deux victoires de suite dans l'amphithéâtre des expérimentés Ducks, mais elle a ensuite subi deux revers en autant de matchs à la maison.

La sixième rencontre sera disputée dimanche, cette fois à Edmonton.