Pittsburgh - Washington

Sidney Crosby ne compte pas revenir trop tôt

Publié | Mis à jour

À l’entraînement régulier avec ses coéquipiers vendredi, le capitaine des Penguins de Pittsburgh, Sidney Crosby, ne craint pas de revenir au jeu trop rapidement et fait confiance aux médecins de l’équipe.

«Pour être passé par là, j’aimerais penser que je suis très soucieux par rapport à comment je me sens, a indiqué Crosby, vendredi, tel que cité sur le site web des Penguins. Je comprends l’importance d’être certain de bien me sentir avant de revenir.

«J’ai aussi énormément confiance au personnel médical. Les médecins vont faire tout en leur pouvoir pour s’assurer que je revienne. Je fais confiance au processus. Peu importe quand, je serai prêt.»

Crosby a été utilisé avec ses compagnons de trio Jake Guentzel et Patric Hornqvist, ce qui laisse croire que son retour pour le prochain match des siens, samedi, demeure possible.

Les Penguins mènent toutefois la série de deuxième tour 3-1 face aux Capitals de Washington. La formation de Pittsburgh pourrait ainsi se montrer prudente.

Il n'en veut pas à Ovechkin

Le numéro 87 a par ailleurs commenté le coup lui ayant causé cette nouvelle commotion cérébrale. Il n’en veut pas au Russe Alexander Ovechkin, mais a émis des doutes sur les agissements du défenseur Matt Niskanen.

«Ovechkin a simplement tenté de prévenir un but, c’est un jeu plutôt commun, a noté Crosby. Il y a différents niveaux sur la façon de jouer, mais c’est la règle que les gars tentent de t’empêcher de lancer quand tu fonces au filet.

«Pour l’autre jeu [avec Niskanen], c’est plus difficile à dire. Je ne tenterai pas de deviner. Ce n’est pas quelque chose qui survient souvent.»

Crosby avait encaissé un double-échec du défenseur des Capitals pendant la troisième rencontre de la demi-finale de l’Association de l’Est, lundi. Il n’a pas joué mercredi, mais son club l’a néanmoins emporté 3-2.

Suivre les indications

À propos de ses chances de revenir au jeu samedi, Crosby ne pouvait en dire davantage,

«On va voir, a-t-il affirmé. La décision ne m’appartient pas vraiment. Je ne fais que relayer l’information sur comment je me sens et le reste suivra.

«C’était bon d’être à l’entraînement avec les gars. Je me sens bien. Présentement, je suis ce qu’on me demande de faire.»

Connor Sheary, qui a également subi une commotion cérébrale dans le match de lundi, était également de retour sur la glace. Son cas est réévalué au quotidien.