Nashville - St. Louis

«Weber nous manque, ça c’est sûr!»

Publié | Mis à jour

C’est sans Shea Weber que les Predators de Nashville connaissent du succès en séries. Mais ses anciens coéquipiers ne l’ont pas oublié.

Détenant une avance de 3-1 dans la demi-finale de l’Ouest face aux Blues de St. Louis, les hommes de Peter Laviolette ne sont plus qu’à une victoire d’atteindre la première finale d’association de l’histoire de la concession.

Pour le capitaine Mike Fisher, qui porte le «C» depuis la transaction qui a envoyé Weber aux Canadiens de Montréal en retour de P.K. Subban, le noyau de vétérans a beaucoup appris de l’ancien pilier.

«Il nous manque, ça c’est sûr!», a confié Fisher à TVA Sports jeudi, veille du cinquième match de la série.

«Il en a fait beaucoup pour la communauté et l’équipe. Lorsqu’il a quitté Nashville, nous avions un grand trou à combler. Ce fut une période d’adaptation pour plusieurs d’entre nous. Ça m’a pris du temps à assumer le rôle qu’il occupait»

Mike Fisher est le leader des Predators - TVA Sports

Un professeur pour Ellis

Pour le défenseur Ryan Ellis, qui est en feu avec neuf points en huit parties depuis le début des séries, Weber a été un mentor.

«Tout ce que j’ai appris au niveau professionnel, ça vient de lui. Nous sommes tous reconnaissants envers lui, a-t-il expliqué. Il a eu beaucoup d’influence sur notre groupe.»

Ryan Johansen a aussi fait l’éloge de Weber, dont il qualifie le caractère «d’incroyable». Il a du même coup vanté les mérites de Fisher.

«S’il n’est pas l’ultime leader, il est parmi les meilleurs. Il est reconnu à travers la ligue. Nous le voyons chaque jour, a-t-il assuré.

«Il est un joueur exemplaire de classe mondiale.»

Toutes les informations avec Marc-André Perreault dans la vidéo ci-dessus.