Pittsburgh - Washington

Double-échec à la tête de Crosby : suspension ou pas?

Double-échec à la tête de Crosby : suspension ou pas?

Stéphane Auger

Publié 02 mai 2017
Mis à jour 02 mai 2017

Hier soir, à Pittsburgh, Matt Niskanen s’est vu décerner une pénalité majeure et une inconduite de partie pour avoir donné un double-échec à la tête de Sidney Crosby.

Dans un premier temps, d’un point de vue d'arbitre, la bonne décision a été rendue sur la patinoire. Un double-échec, par définition, est l’action d’utiliser la portion du bâton entre ses deux mains pour frapper un adversaire. L’arbitre bien positionné a réagi immédiatement en levant le bras.

Double échec Crosby
Crédit photo : Capture d'écran

Les arbitres ont trois options : décerner une pénalité mineure, une pénalité majeure avec une inconduite de partie ou une punition de match pour tentative de blessure. Les officiels ont écarté cette dernière option, mais avec la sévérité du coup de bâton et la blessure à la tête du capitaine des Penguins, ils se devaient de décerner la pénalité majeure qui s’accompagne automatiquement d’une inconduite de partie.

Ensuite, c’est au département de la sécurité des joueurs d’évaluer si le geste mérite une suspension ou non. La décision a été rendue et Niskanen ne sera pas suspendu pour son geste.

La LNH estime que le fait que Crosby était hors d’équilibre a laissé peu de temps à Niskanen pour réagir et que le geste était inévitable et accidentel.

Quand je regarde la séquence, quelques indices me font croire que le contact du bâton à la tête aurait pu être évité, du moins minimisé. Sur la photo ci-dessous, on aperçoit Niskanen regarder à sa gauche, prêt à mettre en échec son adversaire. Il sait très bien où se trouve Crosby et aurait pu changer sa ligne de patin pour éviter un contact.

Niskanen - Crosby
Crédit photo : Capture d'écran

Surpris par le déséquilibre de Crosby, Niskanen lève ses bras devant lui pour se protéger. Ce geste n’est pas prémédité, mais est d’une extrême négligence. Niskanen n’a pas fait de grands efforts pour éviter Crosby ou du moins pour minimiser son geste.

J’ai parlé à plusieurs personnes dont j’estime l’opinion et les avis sont partagés. Ça se passe très vite sur la patinoire et c’est rarement noir ou blanc. Personnellement, je pense que nous devons commencer à responsabiliser les joueurs qui commettent ces gestes et arrêter de trouver des raisons pour lesquelles ils ne devraient pas être punis.

C’est certain que le fait que la blessure soit survenue à l'un des meilleurs joueurs au monde amplifie l’attention que l’on porte à l’incident. Crosby souffre d’une commotion cérébrale et, chaque fois, les partisans se croisent les doigts pour que ce ne soit pas celle qui mette fin à sa carrière.

À mon avis, ce geste méritait au moins un ou deux matchs de suspension.

Voyez ses explications dans la vidéo ci-dessus, tirée de l'émission Destination Coupe Stanley.