Anaheim - Edmonton

Les Ducks n’ont pas dit leur dernier mot

Publié | Mis à jour

Après avoir échappé les deux premières parties de leur série de deuxième tour contre les Oilers d’Edmonton, les Ducks d’Anaheim ont profité de leur passage en Alberta pour reprendre des plumes. La victoire de 6-3 acquise dimanche pourrait effectivement leur donner une bonne dose de confiance.

Les «Canards» ont malmené le gardien Cam Talbot et sa défensive grâce à trois buts durant les 12 premières minutes de jeu. Ils ont cependant vu leurs rivaux effacer un retard de 3-0 au cours de la deuxième période.

Les Ducks ont repris le boulot au milieu de la rencontre avec trois autres filets sans réplique. Ce scénario faisait contraste avec le duel précédent, pendant lequel Anaheim avait été limité à un but, vendredi.

Pour ce réveil offensif, les Ducks peuvent remercier Jakob Silfverberg, auteur de deux buts et une mention d’aide.

«Si vous regardez ses statistiques, vous verrez qu’il était au-dessus de tous ce soir. Il est le type de joueur et d’individu qui ne fait pas trop de bruit, mais il reste tout un hockeyeur», a dit l’entraîneur-chef des Ducks Randy Carlyle au site NHL.com.

«Notre trio pensait trop à la défense ces dernières années. Cette saison, on a travaillé sur notre attaque et ce soir [dimanche], nous avons été récompensés», a ajouté le principal intéressé qui patine aux côtés de Ryan Kesler et d’Andrew Cogliano.

En difficulté

Pour sa part, le gardien John Gibson a insisté sur l’importance de quitter le Rogers Place avec une victoire. Une autre défaite aurait pratiquement éliminé les Ducks. La remontée des Oilers a fait craindre le pire.

«Nous avons déjà été dans cette situation et nous n’en sommes pas fiers. Toutefois, on a confiance en tout le monde ici et on sait qu’on peut gagner à l’étranger, a commenté le gardien John Gibson. Nous savions que les Oilers voulaient sortir en force. Ils forment une bonne équipe et ils ont joué dur. Ils vont encore obtenir des chances de marquer.»

«On a traversé notre période la plus difficile, a indiqué Carlyle. Néanmoins, on a pu se regrouper durant l’entracte avant d’offrir un style de jeu davantage approprié.»

La série se poursuivra mercredi à Edmonton.