Séries LNH 2017

LNH: une finale précoce

LNH: une finale précoce

Michel Godbout

Publié 27 avril 2017
Mis à jour 27 avril 2017

C'est jeudi soir le 27 avril qu'aura lieu la finale de la Coupe Stanley!

Pas la finale officielle, bien entendu, mais la finale qui devrait avoir lieu. Celle que tout partisan souhaiterait sans doute voir vers la fin mai. Celle entre les 2 meilleures équipes au terme d'une saison de 82 matchs.

J’aurai le grand plaisir de travailler sur cette série entre les Capitals de Washington et les Penguins de Pittsburgh avec le nouveau retraité des Penguins Pascal Dupuis.

Mais honnêtement j’aurais aimé faire durer le plaisir.

Car savoir, qu’au terme d’un maximum de sept matchs, que les séries de la LNH ne compteront plus sur l’une des deux meilleures équipes de la saison régulière est franchement désolant! Mais tel est le format que préconise la LNH en séries. Faut bien s’y faire. La meilleure formation de l’Ouest au terme de trois tours rencontrera la meilleure de l’Est.

La formule a par contre l’avantage de donner à toutes les équipes qualifiées une véritable chance de se rendre loin.

Regardez ce qui s’est produit entre Nashville et Chicago. Des surprises du genre créent un engouement pour les séries. Tout le monde aime une équipe-Cendrillon.

Alors qu’en est-il lorsque la crème rencontre la crème? Une série absolument succulente!

C’est un peu comme manger le dessert avant le repas, mais bon, comme je disais il faut s’y faire.

Servis à souhait

2017 est sensé être l’année des Capitals. Tout comme 2016 aurait dû l’être, 2015 aussi... en fait, cela fait plusieurs saisons que Washington est censé soulever Stanley.

Mais chaque année, il y a une embûche et souvent ce sont les Caps eux-mêmes qui l’ont placé.

Prenez l’exemple d’Alex Ovechkin l’an dernier.

Incapable de marquer contre Pittsburgh, il s’est mis à frapper tout ce qui bougeait et s’est sorti lui-même de la série.

Mais pas cette saison.

Malgré le fait qu’Ovi n’ait pas été aussi productif en saison, malgré le fait que les Caps n’ont pas dominé Toronto comme prévu, je pense qu’ils seront meilleurs, et de beaucoup, contre Pittsburgh.

Ils seront à la hauteur du défi et Pittsburgh en représente tout un.

Les champions en titre sont reposés et en confiance suite à l’élimination expéditive des Blue Jackets. Même sans l’as défenseur Kristopher Letang, les Pens ont été dominants. Marc-André Fleury a encore une fois prouvé sa grande valeur, au même chapitre que les étoiles constantes que sont Sidney Crosby, Evgeni Malkin et Phil Kessel.

Nous aurons donc droit à une reprise de cette rivalité quasi annuelle.

Un autre duel Crosby-Ovechkin dont on ne se lasse jamais. Mais surtout un affrontement entre un champion et un aspirant qui a tout mis de l’avant cette saison pour ravir le titre.

Il sera plus qu’intéressant de voir si la formule de Washington finira finalement par rapporter.

À défaut de quoi, propriétaires et partisans seront encore une fois laissés pantois.

Ne reste plus qu’à vous souhaiter bonne «finale» et que la meilleure équipe gagne.

Même si les deux méritent de passer au tour suivant!